FAQ concernant les licences des machines virtuelles

Forum Aux Questions

Questions concernant Windows Server

  • La licence permettant d’exécuter Windows Server dans l’environnement Azure est par défaut incluse dans le coût par minute de votre machine virtuelle Windows.

    Les licences Windows Server ne sont pas éligibles pour la mobilité de licence via Software Assurance. Toutefois, les clients qui ont des licences Windows Server avec Software Assurance ont droit à l’avantage Azure réservé à une utilisation hybride permettant de bénéficier d’un coût à la minute meilleur marché lors de l’exécution d’une machine virtuelle Windows.

    Vous devez vous procurer séparément les licences permettant d’utiliser Windows Server localement (par exemple, sur un disque dur virtuel), par le biais d’une licence en volume.

  • Même si Windows Server n’est pas couvert par la mobilité de licence, les clients de licences en volume peuvent encore télécharger leur propre image contenant Windows Server sur Azure s’ils l’apportent comme faisant partie de mobilité de licence pour un autre produit apporté.

    Nous factureront le tarif de la machine virtuelle Windows Server applicable à leur cas.

    Les clients peuvent bénéficier d’un coût à la minute plus abordable en utilisant l’avantage Azure réservé à une utilisation hybride.

    Les clients sont responsables de la licence appropriée des applications ou intergiciels (middleware) de l'image.

  • Non. Les licences d'accès client Windows Server ne sont pas nécessaires pour accéder à Windows Server en cours d'exécution dans l'environnement Azure, car les droits d'accès sont inclus dans la facturation par minute pour les machines virtuelles. L'utilisation de Windows Server sur site (dans un disque dur virtuel, par exemple) nécessite l'obtention d'une licence distincte et est soumise aux licences normalement requises pour utiliser le logiciel sur site.

  • Les clients peuvent utiliser les avantages License mobility via Software Assurance pour affecter leur licence System Center 2012 à une instance Windows Server s'exécutant sur Azure. Une licence System Center standard permet de gérer deux instances de machine virtuelle. Une licence System Center Datacenter permet de gérer huit instances de machine virtuelle.

Questions concernant SQL Server

  • Si vous êtes un client final utilisant SQL Server, vous pouvez :

    1. Obtenir une image SQL Server à partir de Marketplace et payer le tarif à la minute sur les licences de SQL Server. Les frais de licence SQL Server sont inclus dans le prix de l’image de machine virtuelle, comme indiqué dans la page de tarification des machines virtuelles.
    2. Les clients avec Software Assurance peuvent utiliser Licence Mobility pour amener des licences sur site. Pour ce faire, vous pouvez :
      1. Obtenir une image BYOL de SQL Server à partir de la Place de marché. Azure ne facture pas les images avec licence SQL.
      2. Installer manuellement SQL Server sur une machine virtuelle Windows Server à partir de Marketplace.
      3. Charger une image SQL Server sur site dans Azure afin de créer une machine virtuelle.

    Vous devez signaler l’utilisation des licences à Microsoft à l’aide du formulaire de vérification License Mobility dans un délai de 10 jours.

  • Chacune des machines virtuelles Azure déployées requiert une licence pour SQL Server. Pour cela, procédez comme suit :

    • Obtenez une image SQL à partir de la Place de marché des machines virtuelles Azure et payez le tarif à la minute de SQL Server pour chaque machine virtuelle. Créez une machine virtuelle SQL Server à partir de la galerie.

    Ou

    • Les clients ayant un contrat Software Assurance peuvent utiliser la mobilité de licence pour obtenir une licence aussi bien pour la machine virtuelle SQL active que pour la machine virtuelle SQL passive, avec des droits de basculement, comme décrit dans les conditions relatives aux produits sous licences en volume.

    Pour utiliser License Mobility, procédez comme suit :

    • Créez une machine virtuelle SQL Server BYOL à partir de la galerie Azure. Les images BYOL sont étiquetées {BYOL} dans la Place de marché Azure.
    • Installez manuellement SQL Server sur une machine virtuelle Windows à partir de la Place de marché Azure.
    • Installez manuellement SQL Server en local et créez une image. Vous pouvez ensuite chargez l’image sur Azure, puis créer une machine virtuelle à partir de l’image chargée.

    Les clients qui utilisent la mobilité de licence à cette fin doivent en informer Microsoft dans un délai de 10 jours avec le formulaire de vérification de licence. Cliquez sur Licensing Documents Search (Recherche des documents de licence), puis recherchez l’option Vérification de licence correspondant à votre langue et à votre région.

  • La licence SQL Server 2012 est une licence par noyau, ce qui est considéré comme équivalent aux noyaux virtuels des instances de machines virtuelles Azure. Le nombre minimal de noyaux pouvant être attribués à une instance de machine virtuelle est de quatre. Cela signifie que quatre licences de noyau SQL Server doivent être attribuées à toutes les instances Très petite (A0), Petite (A1), Moyenne (A2), Grande (A3) et A6. Huit licences de noyau SQL Server devraient être assignées aux instances Très grande (A4) et A7.

Questions concernant BizTalk Server

  • Si vous êtes un client final utilisant BizTalk Server, vous pouvez :

    • Obtenir une image BizTalk Server à partir de la Place de marché de machines virtuelles Azure, et payer le tarif à la minute de BizTalk Server, ou
    • Installer ou charger votre propre image BizTalk Server en profitant des avantages de mobilité de licence via Software Assurance.

    Si vous êtes un fournisseur de services avec un contrat de licence pour fournisseur de services (SPLA, Services Provider License Agreement), vous pouvez :

    • Obtenir une image BizTalk Server à partir du Marketplace de machines virtuelles Azure et payer le tarif à la minute de BizTalk Server.

Questions concernant les services Bureau à distance

  • Oui, les fournisseurs de services peuvent proposer des solutions hébergées via des services Bureau à distance s’exécutant sur Azure s’ils ont obtenu des licences d’accès SAL via un revendeur Microsoft SPLA (Services Provider License Agreement, contrat de licence pour fournisseur de services).

  • À compter du 1er janvier 2014, les clients de licences en volume disposant d’une session Software Assurance active dans leurs licences d’accès client utilisateurs des services Bureau à distance peuvent bénéficier de droits plus étendus de leurs licences d’accès client utilisateurs des services Bureau à distance. Cette extension de droits leur permet d’utiliser leurs licences d’accès client utilisateur des services Bureau à distance avec Software Assurance sur un Windows Server s’exécutant sur Azure ou sur des environnements de serveur partagé d’autres fournisseurs de services. Cet avantage lié à Software Assurance pour les licences d’accès clients utilisateurs des services Bureau à distance permet à chaque utilisateur d’avoir accès à la fonction RDS sur un seul et unique environnement de serveur partagé (c’est-à-dire Azure ou un serveur tiers) en plus de l’accès aux serveurs sur site respectifs. Pour bénéficier de cet avantage, complétez le formulaire de vérification de License Mobility et envoyez-le à Azure ou à un partenaire de mobilité agréé où l'interface utilisateur graphique hébergée sera opérationnelle. Pour plus d’informations, voir l’annexe 2 de la section des avantages de Software Assurance dans le document Droits d’utilisation de logiciels.

  • Non. L’hébergement multiclient est limité aux Droits d’utilisation des logiciels de clients Windows, tels que Windows 7 ou Windows 8. Les ordinateurs clients Windows ne sont pas disponibles sur Azure ou d’autres fournisseurs de services tels qu’Amazon ou Rackspace. Vous obtiendrez des informations complémentaires sur les droits d'utilisation des produits Microsoft ici.

Questions sur SharePoint SQL Server

  • Les serveurs SharePoint peuvent être déployés sur Azure au moyen d’un contrat de licences en volume d’un client avec License Mobility for Software Assurance ou dans le cadre d’une solution hébergée sous licence par le biais de SPLA.

Autres questions concernant les licences

  • En plus de Windows Server, SQL Server et BizTalk Server, nous prenons en charge Project Server, Dynamics NAV, Dynamics GP et Team Foundation Server. La liste à jour des charges de travail prises en charge est disponible dans cet article. Le tableau ci-dessous résume les modèles de licence pour chaque produit :

    Produits Disponibles dans le Marketplace d'images et facturés à la minute License Mobility via Software Assurance Licence SAL via SPLA
    Windows Server Datacenter Edition Inclus
    (la facturation à la minute comprend l’utilisation des ressources matérielles, les licences de serveur et les droits d’accès des clients)
    Vide Vide
    Windows Server Standard Edition Vide Vide Vide
    SQL Server Enterprise Edition Inclus Inclus Vide
    SQL Server Standard Edition Inclus Inclus Inclus
    SQL Server Web Edition Inclus Vide Vide
    BizTalk Server Enterprise Edition Inclus Inclus Vide
    BizTalk Server Standard Edition Inclus Inclus Vide
    SharePoint Server Vide Inclus Inclus
    System Center Datacenter Vide Inclus Vide
    System Center Standard Vide Inclus Vide
    Team Foundation Server Vide Inclus Inclus
    Project Server Vide Inclus Inclus
    Microsoft Dynamics NAV Vide Vide Inclus
    Microsoft Dynamics GP Vide Vide Inclus
  • Non. Selon les Droits d’utilisation de logiciels Microsoft, Office et Windows 7 ne disposent pas de licences pour s’exécuter sur des machines virtuelles. Microsoft Office est notamment classé comme étant une application de bureau dans les droits d'utilisation des produits, ce qui n'est pas compris dans Licensing Mobility.

    Pour plus d'informations, consultez les droits d'utilisation des produits Microsoft.

  • Oui, les abonnés Visual Studio qui ont activé leur abonnement peuvent exécuter la plupart des logiciels bénéficiant d’une licence au titre d’un abonnement MSDN sur Machines Virtuelles Azure. Ils bénéficient ainsi d’une flexibilité accrue en termes de développement et de test de leurs applications.

    Ce droit d’utilisation du cloud s’applique à tous les logiciels inclus dans l’abonnement MSDN, à l’exception du client Windows et de Windows Server. Les abonnés Visual Studio peuvent exécuter Windows Server sur Machines Virtuelles Azure. Toutefois, dans la mesure où cette possibilité n’est pas incluse dans les droits d’utilisation du cloud, le tarif des machines virtuelles Windows Server leur est facturé. Les abonnés Visual Studio ne peuvent exécuter des machines virtuelles clientes Windows que dans le cadre d’un abonnement aux avantages MSDN Azure ou d’un abonnement Paiement à l’utilisation du développement et des tests sur MSDN. Consultez le livre blanc sur les licences Visual Studio et MSDN pour obtenir des détails supplémentaires sur les droits d'utilisation du cloud.

    Outre ce nouveau droit d’utilisation pour les abonnés Visual Studio, nous avons mis à jour l’avantage MSDN Azure afin d’offrir aux abonnés MSDN un crédit mensuel qu’ils peuvent utiliser pour les services Azure et de leur proposer des tarifs réduits pour l’exécution de machines virtuelles Windows Server.