Qu'est-ce que le cloud computing ?

Guide du débutant

Pour simplifier, le cloud computing est un ensemble de services informatiques (serveurs, stockage, bases de données, composants réseau, logiciels, outils d’analyse, etc.) fournis via Internet (le cloud). Les sociétés qui proposent ces services informatiques sont appelées fournisseurs de services cloud. Elles facturent en général ces services en fonction de l’utilisation, un peu comme votre facture d’eau ou d’électricité chez vous.

Vous ne comprenez toujours pas très bien comment fonctionne le cloud computing et comment l’utiliser ? Ce guide du débutant est conçu pour démystifier les principaux termes et concepts de cloud computing pour vous former rapidement.

Comment choisir un fournisseur de services cloud

Parcourir le dictionnaire des termes de cloud computing

Utilisations du cloud computing

Vous utilisez probablement en ce moment même le cloud computing sans le savoir. Si vous utilisez un service en ligne pour envoyer des courriers électroniques, modifier des documents, regarder des films ou regarder la télévision, jouer à des jeux ou stocker des images ou autres fichiers, il est probable que le cloud computing intervienne dans les coulisses. Les premiers services de cloud computing n’ont pas encore dix ans, mais un grand nombre d’organisations, par exemple des start-ups, des multinationales, des services administratifs ou des ONG, adopte cette technologie pour de nombreuses raisons. Voici ce que vous pouvez faire avec le cloud :

  • Créer des applications et des services
  • Stocker, sauvegarder et récupérer des données
  • Héberger des sites web et des blogs
  • Diffuser du contenu audio et vidéo
  • Diffuser des logiciels à la demande
  • Analyser des données pour en tirer des informations et faire des prévisions

Principaux avantages du cloud computing

Le cloud computing est radicalement différent de l’approche traditionnelle qu’ont les entreprises des ressources informatiques. En quoi le cloud computing est-il spécial ? Qu’est-ce qui rend le cloud computing si populaire ? Voici 6 raisons pour lesquelles les entreprises choisissent les services de cloud computing :

1. Coût

Le cloud computing élimine la nécessité d’investir dans du matériel et des logiciels et de configurer et de gérer des centres de données sur site : racks de serveurs, alimentation électrique permanente pour l’alimentation et le refroidissement, expert informatiques pour la gestion de l’infrastructure. La facture est vite salée.

2. Vitesse

La plupart des services de cloud computing sont fournis en libre-service et à la demande. D’énormes ressources de calcul peuvent donc être mises en œuvre en quelques minutes et en quelques clics, offrant ainsi aux entreprises un haut niveau de flexibilité et les dégageant de la pression liée à la planification de la capacité.

3. Mise à l’échelle mondiale

La mise à l’échelle élastique est un des avantages des services de cloud computing. En termes de cloud, cela veut dire qu’il est possible de mettre en œuvre la quantité nécessaire de ressources informatiques, par exemple plus ou moins de puissance de calcul, de stockage ou de bande passante, au moment où elles sont nécessaires, là où elles sont nécessaires.

4. Productivité

Les centres de données sur site nécessitent en général la manipulation de matériel, la mise à jour des logiciels et autres corvées informatiques qui prenne beaucoup de temps. Le cloud computing supprime la plupart de ces tâches et les équipes informatiques peuvent donc passer plus de temps à travailler à la concrétisation des objectifs de l’entreprise.

5. Performances

Les plus grands services de cloud computing s’exécutent sur un réseau de centres de données sécurisés, dont le matériel est régulièrement mis à niveau pour assurer des performances rapides et efficaces. Ceci offre plusieurs avantages par rapport à un centre de données classique, y compris un temps de latence réseau réduit pour les applications et de plus grandes économies d’échelle.

6. Fiabilité

Le cloud computing simplifie la sauvegarde des données, la récupération d’urgence et la continuité des activités et rend ces activités moins coûteuses, car les données peuvent être mises en miroir sur plusieurs sites redondants sur le réseau du fournisseur.

Types de services cloud : IaaS, PaaS, SaaS

La plupart des services de cloud computing peuvent être regroupés en trois grandes catégories : IaaS (infrastructure as a service), PaaS (platform as a service) et SaaS (software as a service). C’est ce que l’on appelle parfois la pile du cloud computing, car ces catégories peuvent être empilées les unes sur les autres. Si vous savez en quoi elles consistent et en quoi elles sont différentes, vous pourrez plus facilement atteindre vos objectifs.

Infrastructure as a service (IaaS)

La catégorie la plus basique des services de cloud computing. Avec l’IaaS, vous louez une infrastructure informatique (serveurs, machines virtuelles, stockage, réseaux, systèmes d’exploitation) auprès d’un fournisseur de services cloud, avec un paiement en fonction de l’utilisation. Pour plus d’informations, consultez la section Présentation d’IaaS

Platform as a service (PaaS)

Platform-as-a-service (PaaS) se rapporte au service de cloud computing qui offre un environnement à la demande pour le développement, le test, la diffusion et la gestion des applications logicielles. PaaS est conçu pour permettre aux développeurs de créer rapidement des applications web ou mobiles sans avoir à se préoccuper de la configuration ou de la gestion de l’infrastructure de serveurs, de stockage, de réseau et de bases de données nécessaire au développement. Pour plus d’informations, consultez la section Présentation de PaaS

Software as a service (SaaS)

Software-as-a-service (SaaS) est une méthode de diffusion d’applications logicielles via Internet, à la demande et en général sur abonnement. Avec le SaaS, les fournisseurs de services cloud hébergent et gèrent les applications logicielles et l’infrastructure sous-jacente, et gèrent la maintenance, par exemple la mise à niveau des logiciels et l’application des correctifs de sécurité. Les utilisateurs se connectent à l’application via Internet, en général par l’intermédiaire d’un navigateur web sur leur téléphone, leur tablette ou leur PC. Pour plus d’informations, consultez la section Présentation de SaaS

Types de déploiement cloud : public, privé, hybride

Tous les clouds ne sont pas identiques. Il existe trois types de déploiement des ressources de cloud computing : cloud public, cloud privé et cloud hybride.

Cloud public

Les clouds publics sont exploités par un fournisseur de services cloud, qui propose des ressources de calcul, par exemple des serveurs et du stockage, via Internet. Microsoft Azure est un exemple de cloud public. Dans un cloud public, tout le matériel, tous les logiciels et toute l’infrastructure sont la propriété du fournisseur du cloud. Vous accédez à ces services et vous gérez votre compte par l’intermédiaire d’un navigateur web.

Cloud privé

Le cloud privé est l’ensemble des ressources de cloud computing utilisées de façon exclusive par une entreprise ou une organisation. Le cloud privé peut se trouver physiquement dans le centre de données local de l’entreprise. Certaines entreprises paient également des fournisseurs de services pour qu’ils hébergent leur cloud privé. Le cloud privé est un cloud dans lequel les services et l’infrastructure se trouvent sur un réseau privé.

Cloud hybride

Le cloud hybride regroupe des clouds publics et privés, liés par une technologie leur permettant de partager des données et des applications. En permettant aux données et aux applications de passer du cloud privé au cloud public, le cloud hybride offre aux entreprises un plus grand niveau de flexibilité et plus d’options de déploiement.

Fonctionnement du cloud computing

Les services de cloud computing fonctionnent tous de façon légèrement différente, en fonction du fournisseur. Mais la plupart d’entre eux proposent un tableau de bord convivial, accessible par l’intermédiaire d’un navigateur, qui permet aux professionnels de l’informatique et aux développeurs de commander les ressources et de gérer leurs comptes. Certains services de cloud computing sont aussi conçus pour fonctionner avec des API REST et une interface en ligne de commande, offrant ainsi plusieurs possibilités aux développeurs.

Microsoft et le cloud computing

Microsoft est un des leaders mondiaux des services de cloud computing pour les entreprises de toutes tailles. Pour en savoir plus sur notre plate-forme cloud, Microsoft Azure, et comment elle peut être comparée aux autres fournisseurs de services cloud, consultez les articles Qu’est-ce qu’Azure ? et Azure et AWS.