Tarification Media Services

Encodez, stockez et diffusez du contenu audio et vidéo à grande échelle

Azure Media Services vous permet de diffuser n'importe quel contenu multimédia sur pratiquement tous les appareils et partout dans le monde via le cloud. L'ensemble de services comprend l'encodage, la diffusion en continu à la demande ou en direct, la protection de contenu et l'indexation du contenu vidéo et audio.

Explorez les options tarifaires

Appliquez des filtres pour personnaliser les options de tarification à vos besoins.

Live Video Analytics sur IoT EdgePréversion

Live Video Analytics sur IoT Edge vous permet de capturer, d’enregistrer et d’analyser des flux vidéo en direct à l’aide de l’IA fournie par Microsoft ou créée par votre propre équipe1. Cela vous permet de créer des solutions IoT Edge + Cloud de pointe qui combinent l’analytique vidéo avec les données d’autres capteurs pour prendre des décisions métier en temps réel. En savoir plus.

Standard
Tarif par flux vidéo2 $-/jour

1La disponibilité varie selon la région

2La facturation est calculée au prorata par minute de la vidéo traitée par flux. La facturation démarre une fois le traitement du pipeline vidéo démarré, quel que soit l’état du traitement (en cours d’exécution/échec, etc.) et s’arrête lorsque le traitement est arrêté explicitement.

Les tarifs liés au transfert de données peuvent également s’appliquer et sont alignés sur les tarifs Azure standard.

Exemple de prix

Vous disposez de 15 caméras IP qui s’exécutent à 1 Mbits/s en moyenne, toutes les heures de la journée en générant environ 10,5 Go de vidéo par jour. La vidéo est traitée par Live Video Analytics sur IoT Edge et stockée dans Stockage Blob Azure dans le cloud pendant une période de 7 jours, avec des suppressions quotidiennes du contenu datant de plus de 7 jours. Chacune des 15 caméras génère environ 10,5 Go de données vidéo par jour, soit un total d’environ 158 Go par jour. (Les calculs utilisent un mois de 30 jours.)

Coût d’exécution de Live Video Analytics sur IoT Edge = $-

Coût d’activation de la lecture vidéo (SSU de point de terminaison de streaming standard fournissant 600 Mbits/s) = $-.

Coût du stockage vidéo (Niveau Chaud Objet blob de blocs Azure Standard) = $- (à l’état stable, lorsque le système a été opérationnel pendant plus de 30 jours).

Coût mensuel total = $-

Pour plus d’informations et pour voir des exemples, consultez les questions fréquentes (FAQ).

Video Indexer

Extrayez, révisez, organisez, personnalisez, parcourez et publiez des insights dans une seule tâche à partir de vos fichiers audio et vidéo à l’aide de l’intelligence artificielle pour les technologies vidéo, optimisée par Azure Media Services. Voir la liste complète des fonctionnalités d'intelligence artificielle Video Indexer

Video Indexer peut être utilisé avec deux types de compte :

Compte d’évaluation gratuite : jusqu’à 10 heures d’indexation gratuite pour les utilisateurs de site web et jusqu’à 40 heures d’indexation gratuite pour les utilisateurs d’API.

Compte illimité payant : pour les indexations à plus grande échelle, créez un compte Video Indexer connecté à un abonnement Microsoft Azure payé.

La tarification est basée sur la durée du fichier d’entrée. L’indexation est facturée pour les analyses audio, les analyses vidéo, ou les deux. Le service tire parti de vos unités réservées Multimédia pour traiter des tâches en parallèle lorsque c’est possible. En savoir plus sur le traitement multimédia

L’analyse audio est disponible dans deux regroupements de fonctionnalités à différents prix. La présélection Analyseur audio Standard fournit un ensemble plus riche de métadonnées à l’aide d’un ensemble prédéfini de modèles d’analyse audio alimentés par IA, notamment la transcription vocale, l’indexation de l’orateur, l’analyse vocale des sentiments, ainsi que les mots clés et les sous-titres ou légendes de sortie mis en forme. La présélection Analyseur audio De base offre une option peu onéreuse qui permet d’extraire uniquement la transcription vocale et de mettre en forme les sous-titres et les légendes de sortie. L’Analyseur audio De base est divisé en deux compteurs distincts sur votre facture, notamment une ligne pour la transcription et une ligne distincte pour la mise en forme des légendes et des sous-titres.

Analyse vidéo2 Analyse audio2, 3 Analyse audio De base1, 2, 3
Tarif par minute d’entrée $- $- $-

1Arrondi à la seconde avec un minimum de 15 secondes.

2La tarification de toutes les présélections d’analyse lorsqu’elles sont utilisées directement dans l’API Azure Media Services V3 est identique.

3Si vous utilisez les modes d’analyse audio standard et de base dans des centres de données qui ne disposent pas d’un point de terminaison de reconnaissance vocale local, des taux de transfert de données réseau supplémentaires s’appliquent dans la région. Actuellement, les régions suivantes ne disposent pas d’un point de terminaison vocal local et nécessitent un transfert de données dans la région vers le point de terminaison le plus proche : Australie Sud-Est, Canada Est, France Sud, Allemagne Centre-Ouest, Allemagne Nord, Inde Sud, Inde Ouest, Corée Sud, Afrique du Sud Nord, Afrique du Sud Ouest, Émirats arabes unis Centre, Émirats arabes unis Nord, Royaume-Uni Ouest, Chine Est, Chine Nord, Chine Nord 2, US Gov Texas et US Gov Arizona. La liste des régions est sujette à modification au fur et à mesure de l’activation de nouveaux points de terminaison vocaux.

Redactor

Assurez l’anonymat des individus sélectionnés en détectant et floutant leurs visages dans les vidéos. Azure Media Redactor est idéal pour une utilisation dans les domaines de la sécurité publique et des médias. La tarification est basée sur la durée et la résolution du fichier d’entrée. Redactor tire parti de vos unités réservées Multimédia pour lancer des tâches de traitement de vidéos en parallèle lorsque c’est possible. Remarque : le contrat SLA pour Redactor s’applique uniquement aux unités réservées Multimédia S3. Pour plus d’informations, consultez la documentation.

S1 S2 S3
Résolutions d’entrée prises en charge1 Inférieure ou égale à 640 x 480 De 641 x 481 à 1280 x 720 De 1281 x 721 à 1920 x 1200
50,000 premières minutes/mois2 $-/minute de contenu ($-/heure) $-/minute de contenu ($-/heure) $-/minute de contenu ($-/heure)
950 000 minutes suivantes (50K-1M)/mois $-/minute de contenu ($-/heure) $-/minute de contenu ($-/heure) $-/minute de contenu ($-/heure)
Au-delà de 1 000 000 minutes/mois $-/minute de contenu ($-/heure) $-/minute de contenu ($-/heure) $-/minute de contenu ($-/heure)

1Les deux dimensions de la résolution d’entrée doivent respecter la résolution d’entrée prise en charge par le compteur. Sinon. Sinon, une résolution supérieure est facturée (voir l’exemple figurant dans les questions fréquentes).

2Utilisation d’une minute minimum. L’utilisation est arrondie à la minute suivante.

Indexeur multimédia Azure

Azure Media Indexer sera abandonné le 1er mars 2023 et remplacé par Azure Media Services Video Indexer (voir ci-dessus sur cette page).

Pour plus d’informations sur la migration, consultez la documentation.

Encodage de vidéos à la demande (VOD)

L’encodeur Standard transcode les fichiers vidéo et audio en formats de sortie adaptés à la lecture sur un large éventail d’appareils, dont des smartphones, tablettes, PC, consoles de jeu et téléviseurs. Pour plus d’informations sur les formats d’entrée et de sortie, les codecs et les paramètres pris en charge, consultez la documentation sur l’encodeur standard.

Encodeur standard1 Encodeur Premium2
$- par minute de sortie $- par minute de sortie

1Media Services ne facture pas les travaux annulés ou erronés. Par exemple, un travail qui a atteint 50 % de sa progression et qui est annulé n’est pas facturé à 50 % des minutes du travail. Vous êtes facturé uniquement en fonction des travaux terminés.

2L’encodeur Premium est uniquement disponible dans l’API v2. La version 2 de l’API Azure Media Services et la fonctionnalité d’encodeur Premium seront supprimées le 29 février 2024. Pour plus de détails, reportez-vous au guide de migration.

Remarque : les clients Contrat Entreprise doivent contacter leur gestionnaire de comptes Microsoft pour connaître la tarification.

H.264

Tarification H264

Résolution Tarif
SD $-
HD $-
4K $-

Module complémentaire audio

Audio AAC $-

Multiplicateurs H.264

SD 1 10 minutes de sortie SD sont comptabilisées comme 10 minutes
HD 2 10 minutes de sortie HD sont comptabilisées comme 20 minutes
4K 4 10 minutes de sortie 4K sont comptabilisées comme 40 minutes
AAC 0,25 4 minutes de sortie audio sont comptabilisées comme 1 minute

Exemple de tarification : une vidéo QuickTime avec une résolution de 1920 x 1080p dure 20 minutes. Vous l’encodez en une sortie MP4 de même durée, avec la vidéo d’une résolution de 1920 x 1080p et une piste audio. Le multiplicateur effectif est donc 2 (pour HD) plus 0,25 (pour l’audio), ce qui s’ajoute à un multiplicateur de 2,25. Vous êtes facturé pour un total de (20 minutes x 2,25) = 45,00 minutes de sortie. Si vous avez utilisé Media Encoder Standard pour cet encodage, le coût est donc de (45,00 minutes de sortie x $-/minute de sortie) = $-.

Pour plus d’exemples, consultez le Forum Aux Questions (FAQ).

HEVC

Tarification HEVC

Vitesse Équilibrée Qualité
<= 30 images/seconde > 30 images/seconde et <= 60 images/seconde > 60 images/seconde et <= 120 images/seconde <= 30 images/seconde > 30 images/seconde et <= 60 images/seconde > 60 images/seconde et <= 120 images/seconde <= 30 images/seconde > 30 images/seconde et <= 60 images/seconde > 60 images/seconde et <= 120 images/seconde
SD $- $- $- $- $- $- $- $- $-
HD $- $- $- $- $- $- $- $- $-
4K $- $- $- $- $- $- $- $- $-
8K $- $- $- $- $- $- $- $- $-

Tarif par minute de sortie

Module complémentaire audio

Audio AAC $-

Compteur d’encodage SD (Standard Definition) de base : $-

Multiplicateurs HEVC

SD 1 10 minutes de sortie SD sont comptabilisées comme 10 minutes
HD 2 10 minutes de sortie HD sont comptabilisées comme 20 minutes
4K 4 10 minutes de sortie 4K sont comptabilisées comme 40 minutes
8K 8 10 minutes de sortie 8K sont comptabilisées comme 80 minutes
&lt;= 30 images/seconde 1 10 minutes de sortie <= 30 images/s sont comptabilisées comme 10 minutes
> 30 images/seconde et &lt;= 60 images/seconde 1,25 10 minutes de sortie > 30 et < = 60 images/s sont comptabilisées comme 12,5 minutes
> 60 images/seconde et &lt;= 120 images/seconde 1,5 10 minutes de sortie > 60 et < = 120 images/s sont comptabilisées comme 15 minutes
Vitesse 0,5 10 minutes de sortie du profil de vitesse sont comptabilisées comme 5 minutes
Équilibrée 1 10 minutes de sortie du profil équilibré sont comptabilisées comme 10 minutes
Qualité 2 10 minutes de sortie du profil de qualité sont comptabilisées comme 20 minutes
Codec HEVC 4/1,5 (2,67) 10 minutes de sortie de codec HEVC sont comptabilisées comme 26,7 minutes
Audio AAC 0,25 4 minutes de sortie audio sont comptabilisées comme 1 minute

Exemples de tarification

Q : Comment calculer les coûts totaux en fonction des multiplicateurs d’encodeurs ?
R : Pour calculer le prix par minute, vous devez prendre toutes les valeurs de multiplicateur de la présélection d’encodage et le prix de base régional (résolution * images/s * présélection * codec HEVC * prix de base régional * minutes). Par exemple, je souhaite encoder 10 minutes de vidéo à l’aide du codec HEVC avec une résolution HD de 30 images par seconde (images/s) à l’aide de la présélection Vitesse optimisée : HD = 2, 30 images/s = 1, vitesse = 0,5, HEVC = 2,67, minutes = 10 et prix de base = $-. La formule est la suivante : 2*1*0,5*2,67*10*$- = $- pour 10 minutes d’encodage HEVC.

Q : Quand j’utilise plusieurs sorties, comment puis-je calculer tous les multiplicateurs appliqués ?
R : Calculez la valeur du multiplicateur par sortie en vous basant sur l’exemple ci-dessus. Enfin, ajoutez tous les multiplicateurs et multipliez-les par le prix de base par minute dans la région où vous envisagez d’exécuter le travail.

Pour plus d’exemples, consultez le Forum Aux Questions (FAQ).

Seuils de résolution3

SD correspond à une résolution de sortie inférieure à 720.

HD correspond à une résolution de sortie supérieure ou égale à 720, inférieure ou égale à 1080.

4K correspond à une résolution de sortie supérieure ou égale à 1080, inférieure ou égale à 2304.

8K correspond à une résolution de sortie supérieure à 2304, jusqu’à 4608 inclus.

3Les seuils de résolution sont basés sur le produit largeur*hauteur. Nous ne faisons pas actuellement la distinction entre l’orientation paysage et portrait.

Frais supplémentaires

Les taux liés à Stockage et au Transfert de données peuvent également s’appliquer et seront alignés sur les taux Azure standard.

Unités réservées de média

Les unités réservées Multimédia sont recommandées si votre charge de travail requiert l’exécution de plusieurs tâches simultanées. Vous pouvez augmenter le débit global du service (a) en augmentant le nombre d’unités réservées de média afin de pouvoir traiter plus de tâches simultanément et (b) en utilisant une unité réservée de média (par exemple, S3). Pour plus d'informations, consultez la documentation. Si vous envisagez d’utiliser plus de 10 unités réservées de média, contactez-nous.

S1 S2 S3
Chaque unité $- par heure1 $- par heure1 $- par heure1
Processus simultanés 1 par unité 1 par unité 1 par unité
Performances relatives2 Environ 2 x S1 Environ 4 x S1

1La facturation est établie de façon proportionnelle sur la base d’une minute.

2Accélération des performances estimée à l’aide de Media Encoder Standard.

Live Video Analytics sur IoT EdgePréversion

Live Video Analytics sur IoT Edge vous permet de capturer, d’enregistrer et d’analyser des flux vidéo en direct à l’aide de l’IA fournie par Microsoft ou créée par votre propre équipe1. Cela vous permet de créer des solutions IoT Edge + Cloud de pointe qui combinent l’analytique vidéo avec les données d’autres capteurs pour prendre des décisions métier en temps réel. En savoir plus.

Standard
Tarif par flux vidéo2 $-/jour

1La disponibilité varie selon la région

2La facturation est calculée au prorata par minute de la vidéo traitée par flux. La facturation démarre une fois le traitement du pipeline vidéo démarré, quel que soit l’état du traitement (en cours d’exécution/échec, etc.) et s’arrête lorsque le traitement est arrêté explicitement.

Les tarifs liés au transfert de données peuvent également s’appliquer et sont alignés sur les tarifs Azure standard.

Exemple de prix

Vous disposez de 15 caméras IP qui s’exécutent à 1 Mbits/s en moyenne, toutes les heures de la journée en générant environ 10,5 Go de vidéo par jour. La vidéo est traitée par Live Video Analytics sur IoT Edge et stockée dans Stockage Blob Azure dans le cloud pendant une période de 7 jours, avec des suppressions quotidiennes du contenu datant de plus de 7 jours. Chacune des 15 caméras génère environ 10,5 Go de données vidéo par jour, soit un total d’environ 158 Go par jour. (Les calculs utilisent un mois de 30 jours.)

Coût d’exécution de Live Video Analytics sur IoT Edge = $-

Coût d’activation de la lecture vidéo (SSU de point de terminaison de streaming standard fournissant 600 Mbits/s) = $-.

Coût du stockage vidéo (Niveau Chaud Objet blob de blocs Azure Standard) = $- (à l’état stable, lorsque le système a été opérationnel pendant plus de 30 jours).

Coût mensuel total = $-

Pour plus d’informations et pour voir des exemples, consultez les questions fréquentes (FAQ).

Événements en direct

Les événements en direct (ou « canaux » dans les API héritées) vous donnent le moyen de diffuser du contenu à votre public quasiment en temps réel. Les événements en direct sont utilisés avec les points de terminaison de streaming (origine) pour offrir un service de streaming en direct. Pour plus de détails sur la tarification de la diffusion en continu, reportez-vous à la section consacrée à la diffusion en contenu dans cette page. Vos options pour les événements en direct sont les suivantes.

Type Live Encoding Transmission directe (aucune) Live Encoding Standard Live Encoding Premium
Résolution maximale du flux de sortie Jusqu’à 4K à 60 images/s Jusqu’à 720p à 30 images/s Jusqu’à 1080p à 30 images/s
Encodage à plusieurs vitesses de transmission Non disponible Oui Oui
Prix de l’état En cours d’exécution $-/minute ($-/heure) $-/minute ($-/heure) $-/minute ($-/heure)
Prix de l’état En attente $-/minute ($-/heure) $-/minute ($-/heure) $-/minute ($-/heure)

Pour tous les types d’événement en direct, la facturation est basée sur la durée pendant laquelle l’entité est en cours d’exécution ou en attente, qu’il y ait ou non une vidéo diffusée via le service. Pour plus de détails sur l’état des événements en direct et la facturation, consultez les questions fréquentes ci-dessous.

Les tarifs liés au Stockage et au Transfert de données peuvent également s’appliquer et seront alignés sur les tarifs Azure standard.

Transcription en directPréversion

La transcription en direct est conçue pour fonctionner conjointement avec les charge de travail de diffusion en direct, en tant que module complémentaire lors de l’utilisation d’événements directement retransmis, ou d’événements en direct d’encodeur live Standard/Premium. La facturation est basée sur la durée pendant laquelle l’événement en direct est en cours d’exécution, qu’il y ait ou non une vidéo diffusée via le service. Pour plus de détails sur la transcription en direct et la facturation, consultez les questions fréquentes ci-dessous. Cette fonctionnalité en préversion est disponible uniquement dans des régions spécifiques. Consultez la documentation pour plus d'informations.

Instance Tarif
Transcription en direct $-/minute ($-/heure)

Diffusion en continu

Proposez des flux vidéo à la demande et en direct aux clients dans plusieurs formats et à l’échelle. Les services de streaming Standard et Premium fournissent du contenu directement à une application de lecteur multimédia ou à un réseau de distribution de contenu pour une distribution à plus grande échelle.

Les clients Media Services choisissent un point de terminaison Standard ou une ou plusieurs unités de streaming Premium, en fonction de leurs besoins. Le point de terminaison de streaming Standard est conçu pour la plupart des charges de travail de streaming. Il inclut les mêmes fonctionnalités que les unités de streaming Premium et met automatiquement à l’échelle la bande passante sortante. Les unités de streaming Premium sont conçues pour les charges de travail avancées et fournissent une capacité de bande passante dédiée et scalable. La pile d’unités de streaming Premium, à savoir chaque unité activée, fournit une capacité de bande passante supplémentaire à l’application. Les points de terminaison de streaming Standard ne s’accumulent pas en pile : au lieu de cela, ils mettent à l’échelle la bande passante automatiquement en fonction des besoins en bande passante. Voir plus d’informations.

La facturation du streaming combine les services de streaming et la quantité de données transférées. Quand Azure Content Delivery Network est activé via le portail Media Services ou l’API pour un point de terminaison de streaming, la tarification de réseau de distribution de contenu standard s’applique à toutes les données transférées. Quand Azure Content Delivery Network n’est pas activé pour un point de terminaison de streaming, le transfert de données est facturé au tarif applicable correspondant.

Unités de diffusion

Point de terminaison de streaming Standard Unités de streaming Premium
Tarif (préversion) 2 $-/jour ($-/mo 1) S.O.
Tarif (unitaire) S.O. $-/jour ($-/mo 1)
Bande passante Jusqu’à 600 Mbits/s à partir du point de terminaison de streaming et se met à l’échelle avec le réseau de distribution de contenu Jusqu’à 200 Mbits/s/unité

1La facturation est calculée sur la base d'un taux horaire. Un mois de facturation de 31 jours est utilisé pour le calcul du taux.

2La tarification de la préversion est susceptible d’être modifiée lors de la mise à la disposition générale.

Protection du contenu

Sécurisez vos éléments multimédias avec la gestion des droits numériques (DRM) PlayReady, la distribution de licences Widevine Modular, Apple FairPlay Streaming ou le chiffrement Clear Key AES (Advanced Encryption Standard). Le prix varie selon le nombre de licences ou de clés émises par le service.

PlayReady

PlayReady
Tarif $-/100 licences

Widevine

Widevine
Tarif $-/100 licences

Clés AES (Advanced Encryption Standard)

Clés AES
Tarif $-/100 clés

Les taux liés à Stockage et au Transfert de données peuvent également s’appliquer et seront alignés sur les taux Azure standard.

FairPlay

FairPlay
Tarif $-/100 licences

Tarification et options d’achat Azure

Connectez-vous directement avec nous

Obtenez une procédure pas à pas de la tarification Azure. Comprenez la tarification de votre solution cloud, découvrez l’optimisation des coûts et demandez une offre personnalisée.

Discuter avec un spécialiste des ventes

Découvrez les modalités d'achat

Achetez des services Azure via le site web Azure, un représentant Azure ou un partenaire Azure.

Explorez vos options

Ressources supplémentaires

Media Services

En savoir plus sur les fonctionnalités et capacités Media Services.

Calculatrice de prix

Estimez vos coûts mensuels pour l’utilisation des différentes combinaisons de produits Azure.

SLA

Consultez le Contrat de niveau de service (SLA) pour ce produit.

Documentation

Consulter les didacticiels et vidéos techniques, et d’autres ressources Media Services.

Forum Aux Questions

  • Lors de l’envoi d’une vidéo à indexer, l’utilisateur définit l’indexation comme étant une analyse vidéo, une analyse audio ou les deux. Cela détermine quelles références (SKU) seront ensuite facturées. Si une erreur de niveau critique se produit pendant le traitement, un code d’erreur est retourné en réponse. Dans ce cas, aucune facturation n’a lieu. Une erreur critique peut être causée par un bogue dans notre code ou une défaillance critique dans une dépendance interne du service. Lorsque des erreurs non critiques, telles que l’identification erronée ou l’extraction d’insights, surviennent, une réponse est retournée. Dans tous les cas où une réponse valide (sans code d’erreur) est retournée, la facturation a lieu.

  • L’ajout d’unités réservées Multimédia à votre compte permet de traiter plusieurs fichiers de façon simultanée. La modification du type d’unité réservée Multimédia a une incidence sur la vitesse de traitement des fichiers. Par exemple, si votre compte a 3 unités réservées Multimédia de type S1, jusqu’à 3 fichiers sont traités simultanément. En passant au type d’unité réservée S3, chaque fichier est traité plus rapidement. Pour plus d’informations, consultez la documentation.

  • Oui, vous pouvez mettre à l’échelle le nombre d’unités réservées Multimédia dans votre compte. Bien qu’il existe des limites par défaut dans le portail Azure, par exemple un maximum de 25 unités réservées Multimédia S2, ces limites peuvent être modifiées. Contactez-nous si vous avez besoin de limites plus élevées.

  • Non, vous êtes facturé uniquement en fonction des minutes de sortie et du nombre d’unités réservées Multimédia. Pour plus d’informations, consultez l’exemple ci-dessous.

  • Non, vous ne serez pas facturé si un travail d'encodage échoue.
  • Oui, vous êtes facturé en fonction des minutes de sortie d’encodage (encodeur Standard : $- par minute de sortie, encodeur Premium : $- par minute de sortie), séparément des unités réservées Multimédia. Pour plus d’informations, consultez l’exemple ci-dessous.

  • Exemple 1 : Pierre a 30 travaux d’encodage qu’il traite avec Media Encoder Standard (les frais liés à l’encodeur Standard s’appliquent). Chaque travail crée 10 minutes de sortie (pour un total de 300 minutes de sortie). Pierre utilise 1 unité réservée multimédia S1 et chaque travail dure 2 heures. Pierre utilise cette unité réservée S1 pendant 60 heures consécutives puis désactive l’unité réservée (en mettant à zéro le nombre d’unités réservées).

    • Minutes de sortie (encodeur Standard) : 300 x $-/minute = $-
    • Unité réservée Multimédia S1 : 1 unité x 60 heures x $-/heure = $-
    • Coût total : $-

    Exemple 2 : Pierre a 30 travaux d’encodage qu’il traite avec Media Encoder Standard. Chaque travail crée 10 minutes de sortie (pour un total de 300 minutes de sortie). Cette fois, Pierre utilise 3 unités réservées Multimédia S2. Chaque travail ne prend qu’une heure et ses 30 travaux sont réalisés en 10 heures seulement. Pierre utilise les 3 unités réservées S2 pendant 10 heures consécutives puis désactive l’unité réservée (en mettant à zéro le nombre d’unités réservées).

    • Minutes de sortie (encodeur Standard) : 300 x $-/minute = $-
    • Unité réservée Multimédia S2 : 3 unités x 10 heures x $-/heure = $-
    • Coût total : $-

    Exemple 3 : Pierre a un film de deux heures avec une résolution de 1920 x 1080, qu’il encode avec Media Encoder Standard à l’aide de la présélection par défaut « H264 – Vitesse de transmission multiple – 1 080 pixels ». Il peut ainsi diffuser le film sur les appareils iOS et Android. La présélection d’encodage produit 3 vidéos de sortie HD, 5 vidéos de sortie SD et 1 audio. Le multiplicateur total pour cette tâche d’encodage est donc : (3x2 + 5 + 0,25) = 11,25. Le nombre total de minutes de sortie est donc : 11,25 x 2 x 60 = 1 350. Le coût total est alors de 1 350 x $-/minute = $-.

  • Si vous générez des miniatures dans le cadre d’un travail d’encodage standard, comme dans le présent exemple , la génération d’images miniatures n’engendre aucuns frais supplémentaires. Toutefois, si vous soumettez une tâche d’encodage qui génère uniquement des miniatures (par exemple si la sortie n’a ni vidéo ni audio), chaque image de la ressource en sortie compte pour 1 seconde (1/60 de minute).

  • Vous êtes facturé en fonction des minutes réelles d’utilisation des unités réservées Multimédia. Voici un exemple plus détaillé. Supposons que Pierre n’a aucune unité réservée Multimédia pour démarrer et qu’à 10 h 00 le jour en question, il configure son compte pour qu’il utilise 2 unités réservées S1. D’autres vidéos arrivent dans l’après-midi. Pierre modifie donc son compte pour qu’il utilise 4 unités réservées S3 à 13 h 15. Toutes ses vidéos sont traitées avant 16 h 00, puis Pierre désactive les unités réservées de ce compte (en mettant à zéro le nombre d’unités réservées). L’utilisation de Pierre est calculée comme suit.

    • Unités réservées Multimédia S1 : 2 unités x 3,25 heures (de 10 h à 13 h 15) x $-/heure = $-
    • Unités réservées Multimédia S3 : 4 unités x 2,75 heures (de 13 h 15 à 16 h) x $-/heure = $-

    Ainsi, le coût total de Pierre pour l’utilisation des unités réservées Multimédia le jour en question est calculé comme suit : $- + $- = $-

    Contrairement aux unités réservées Multimédia, les unités de streaming sont facturées en fonction du nombre le plus élevé d’unités de streaming configurées chaque jour (limite supérieure).

  • Non, les frais relatifs aux unités réservées multimédias sont calculés au pro rata d’un tarif par minute. Les frais relatifs aux unités de streaming sont calculés au pro rata d’un tarif horaire. En cas d’utilisation dans l’heure, l’unité de streaming est facturée pour l’heure entière. Pour comprendre le coût d’un projet d’encodage ou de diffusion en continu, consultez notre calculatrice en ligne.

  • Une unité de diffusion en continu fournit un ensemble dédié de ressources pour la diffusion de contenu en continu, chaque unité augmentant le débit de bande passante garanti jusqu’à 200 Mbits/s.

  • Oui, vous pouvez acheter plusieurs unités de diffusion en continu pour la diffusion de contenu en continu.

  • Vous êtes facturé en fonction du nombre le plus élevé d’unités de streaming qui sont configurées chaque heure. Dans ce cas de figure, si vous avez effectué la modification à 15 h 30, vous serez facturé pour deux unités jusqu’à 15 h ce jour-là et pour quatre unités à partir de 15 h.

  • Cela dépend de l’état actuel d’un événement en direct. Les valeurs possibles sont les suivantes :

    • Arrêté. Il s’agit de l’état initial de l’événement en direct après sa création. Dans cet état, les propriétés de l’événement en direct peuvent être mises à jour, mais le streaming n’est pas autorisé.
    • Démarrage en cours. L’événement en direct est en cours de démarrage. Les mises à jour et diffusions en continu ne sont pas autorisées pendant cet état. Si une erreur se produit, l’événement en direct retourne à l’état Arrêté.
    • Exécution en cours. L’événement en direct est capable de traiter des streams en direct.
    • En cours d’arrêt. L’événement en direct est en cours d’arrêt. Les mises à jour et diffusions en continu ne sont pas autorisées pendant cet état.
    • Suppression en cours. L’événement en direct est en cours de suppression. Les mises à jour et diffusions en continu ne sont pas autorisées pendant cet état.
    • Allocation. L'action d'allocation a été appelée pour l'événement en direct et les ressources correspondantes sont approvisionnées. Au terme de cette opération, l'événement en direct passe à l'état En attente.
    • En attente. Les ressources de l’événement en direct ont été provisionnées et sont prêtes à démarrer. La facturation intervient dans cet état. La plupart des propriétés peuvent toujours être mises à jour, mais ni l'ingestion ni la diffusion en continu ne sont autorisées dans cet état.

    Le tableau suivant affiche la manière dont la carte des états est mappée au mode de facturation.

    État de l’événement en direct Existe-t-il une facturation ?
    Démarrage en cours Non (état transitoire)
    Exécution en cours Oui
    En cours d’arrêt Non (état transitoire)
    Arrêté Non
    Allocation Non (état transitoire)
    En attente Oui
  • Scénario : Marie souhaite diffuser un événement sportif de 2 heures et envisage pour cela d’utiliser un événement en direct avec Standard Live Encoding

    1. Marie configure l’événement en direct, puis le démarre 20 minutes avant le début de l’événement. L’événement en direct est à l’état « Démarrage » pendant 5 minutes.
      • Marie n’est pas facturée pendant ce délai.
    2. Après le démarrage, l’événement en direct passe à l’état « Exécution » et est prêt à recevoir un stream. L’événement en direct reste à l’état « Exécution » pendant 15 minutes.
      • Marie est facturée pour cette période.
    3. La diffusion de l’événement commence à l’heure et dure 2 heures (120 minutes).
      • Marie est facturée pour cette période.
    4. Marie arrête le flux vidéo mais n’arrête pas l’événement en direct. Elle laisse l’événement en direct dans ce mode pendant 5 minutes.
      • Marie est facturée pour cette période.
    5. Marie diffuse ensuite une émission après le jeu pendant 30 minutes.
      • Marie est facturée pour cette période.
    6. Aussitôt après cette émission, Marie arrête l’événement en direct et le supprime.
      • Marie n’est pas facturée pendant ce délai.

    Au total, l’événement en direct s’est trouvé à l’état « Exécution » pendant 170 minutes (15 minutes sans stream avant l’événement + 120 minutes correspondant à l’événement + 5 minutes sans stream après l’événement + émission de 30 minutes après l’événement). Les frais d’utilisation sont les suivants :

    170 minutes x ~$- = ~$-

  • Les deux bordures de la vidéo d’entrée doivent respecter la résolution d’entrée prise en charge de chaque compteur. Par exemple, une vidéo en résolution 600 x 481 dépasse la résolution maximale de 640 x 480 du niveau S1, car les deux bordures sont supérieures à 480, ce qui équivaut au compteur S2.

  • Non, vous pouvez utiliser le niveau Standard de Live Encoding dans ce cas. C’est le produit de la hauteur et de la largeur qui doit être inférieur ou égal à 1280*720. Vous êtes facturé uniquement selon les tarifs Live Encoding Standard.
  • Vous êtes facturé en fonction du type de votre événement en direct. Dans ce cas, vous choisissez le type Live Encoding Standard et vous êtes facturé au tarif Live Encoding Standard, même si la sortie vidéo n’est pas au format 1280 x 720.

    Notez que si vous choisissez de configurer l’événement en direct pour utiliser le type Live Encoding Premium, vous êtes facturé à ce tarif.

  • Vous êtes facturé pour la transcription en direct lorsque vous activez cette fonctionnalité tout en utilisant un événement en direct pour diffuser, par exemple, un webinaire. Votre compte est facturé pour la durée pendant laquelle l’événement en direct est en cours d'exécution. Les valeurs possible pour l’état d’un événement en direct :

    • Arrêté. Il s’agit de l’état initial de l’événement en direct après sa création. Dans cet état, les propriétés de l’événement en direct peuvent être mises à jour, mais le streaming n’est pas autorisé.
    • Démarrage en cours. L’événement en direct est en cours de démarrage. Les mises à jour et diffusions en continu ne sont pas autorisées pendant cet état. Si une erreur se produit, l’événement en direct retourne à l’état Arrêté.
    • Exécution en cours. L’événement en direct est capable de traiter des streams en direct.
    • En cours d’arrêt. L’événement en direct est en cours d’arrêt. Les mises à jour et diffusions en continu ne sont pas autorisées pendant cet état.
    • Suppression en cours. L’événement en direct est en cours de suppression. Les mises à jour et diffusions en continu ne sont pas autorisées pendant cet état.

    Le tableau suivant affiche la manière dont la carte des états est mappée au mode de facturation.

    État de l’événement en direct Existe-t-il une facturation ?
    Démarrage en cours Non (état transitoire)
    Exécution en cours Oui
    En cours d’arrêt Non (état transitoire)
    Arrêté Non
  • Scénario : Marie souhaite diffuser un webinaire de 2 heures et envisage pour cela d’utiliser un événement en direct avec Live Encoding standard, avec Transcription en direct activé.

    1. Marie configure l’événement en direct, puis le démarre 20 minutes avant le début de l’événement. L’événement en direct est à l’état « Démarrage » pendant 5 minutes.
      • Marie n’est pas facturée pendant ce délai.
    2. Après le démarrage, l’événement en direct passe à l’état « Exécution » et est prêt à recevoir un stream. L’événement en direct reste à l’état « Exécution » pendant 15 minutes.
      • Marie est facturée pour cette période, pour Live Encoding standard et la transcription en direct. Elle sera facturée peu importe que le flux audio contienne du texte parlé ou pas pour cette période.
    3. La diffusion de l’événement commence à l’heure et dure 2 heures (120 minutes).
      • Marie est facturée pour cette période, pour Live Encoding standard et la transcription en direct
    4. Marie arrête le flux vidéo mais n’arrête pas l’événement en direct. Elle laisse l’événement en direct dans ce mode pendant 5 minutes.
      • Marie est facturée pour cette période, pour Live Encoding standard et la transcription en direct
    5. Marie diffuse alors une session de questions et réponses pendant 30 minutes.
      • Marie est facturée pour cette période, pour Live Encoding standard et la transcription en direct
    6. Aussitôt après cette session, Marie arrête l’événement en direct et le supprime.
      • Marie n’est pas facturée pendant ce délai.

    Au total, l’événement en direct s’est trouvé à l’état « Exécution » pendant 170 minutes (15 minutes sans stream avant l’événement + 120 minutes correspondant à l’événement + 5 minutes sans stream après l’événement + émission de 30 minutes après les questions-réponses). Les frais d’utilisation sont les suivants : 170 minutes x ~$- = ~$- (170 minutes x (Tarif Live Encoding standard + Tarif transcription en direct)

  • Supposons qu’un grand campus hospitalier dispose de 15 caméras IP couvrant différentes zones. Supposons que chaque caméra fonctionne à 1 Mbits/s en moyenne et toutes les heures de la journée, ce qui génère environ 10,5 Go de vidéo par jour. Ces données sont ingérées dans Live Video Analytics sur IoT Edge et stockées dans Stockage Blob Azure dans le cloud pendant une période de 7 jours, avec une purge quotidienne du contenu datant de plus de 30 jours. L’application cliente affiche environ 120 heures (soit 7 200 minutes, 52,5 Go) de vidéo par jour. Les frais mensuels (calculés sur un mois de 30 jours) sont calculés comme suit :

    Volumes et tarifs mensuels

    • Tarif Live Video Analytics par flux vidéo : $- par jour (au prorata à $- par minute).
    • Tarification Stockage Blob Azure : $- par Go par mois.
    • Tarification du point de terminaison de streaming standard (600 Mbits/s) : ~$-/jour ($-/mois)
    • Chaque caméra génère environ 10,5 Go de données vidéo par jour, soit un total d’environ 158,2 Go par jour.

    Frais mensuels :

    • Coût de Live Video Analytics sur IoT Edge : $-
    • Coût d’activation du streaming vidéo vers des applications : $-
    • Coût du stockage vidéo : $-

    Total par mois : $- ($- par caméra par mois)

    Remarque : Des frais de transfert de données standard sont facturés lorsque vous récupérez les données de vos flux vidéo vers des destinations situées en dehors d’Azure via Internet.

  • Disons qu’un grand détaillant a 1 000 magasins avec 5 caméras par magasin (soit 5 000 caméras). Dans chaque magasin, quatre caméras sur cinq capturent les mouvements en vidéo avec une stratégie de rétention de 7 jours et la 5e caméra archive en continu 24h/24 et 7j/7 avec une stratégie de rétention de 3 jours. Chaque caméra de détection de mouvements envoie uniquement les clips basés sur le mouvement à Live Video Analytics sur IoT Edge. Le traitement commence lorsque les images de mouvement arrivent et s’arrête lorsque le mouvement se termine. Supposons que chaque flux de caméra a une moyenne de 20 minutes par jour de mouvements en vidéo. À 1 Mbits/s, chaque caméra génère 150 Mo de données vidéo par jour et cette vidéo est stockée dans Stockage Blob Azure pendant une période d’une semaine. Pour les caméras à archivage continu 24h/24 et 7j/7, chaque caméra génère 10,5 Go de données vidéo par jour et ces vidéos sont stockées dans Stockage Blob Azure pendant une période de 3 jours. Supposons que seulement 100 utilisateurs lisent la vidéo stockée avec l’application auxiliaire, en regardant 33,33 heures (soit 2 000 minutes, 14,65 Go) de vidéo par jour. (Les calculs utilisent un mois de 30 jours.)

    Volumes et tarifs mensuels :

    • Tarif Live Video Analytics par flux vidéo : $- par jour (au prorata à $- par minute).
    • Tarification Stockage Blob Azure : $- par Go par mois.
    • Tarification du point de terminaison de streaming standard (600 Mbits/s) : ~$-/jour ($-/mois)
    • Chaque caméra qui archive 24h/24 et 7j/7 génère environ 10,5 Go de données vidéo par jour, soit un total de 10,500 Go par jour (1,000 caméras).
    • Chaque caméra de détection de mouvement génère environ 150 Mo de données vidéo par jour, soit un total de 4,395 Go par jour (4,000 caméras).

    Frais mensuels pour les caméras à détection de mouvement :

    • Coût de Live Video Analytics sur IoT Edge : $-
    • Coût d’activation du streaming vidéo vers des applications : $-
    • Coût du stockage vidéo : $-

    Frais mensuels pour les caméras qui archivent en continu :

    • Coût de Live Video Analytics sur IoT Edge : $-
    • Coût du stockage vidéo : $-

    Total par mois : $- ($- par caméra par mois)

    Remarque : Des frais de transfert de données standard sont facturés lorsque vous récupérez les données de vos flux vidéo vers des destinations situées en dehors d’Azure via Internet.

  • Supposons qu’un fournisseur de système de sécurité commercial possède 1 000 caméras (anciennes caméras sans capacité de détection de mouvement) et recherche des intrus avec des armes sur place. Supposons que chaque caméra fonctionne à 1 Mbits/s en moyenne et toutes les heures de la journée. Live Video Analytics sur IoT Edge peut détecter les mouvements et transmettre les images pertinentes au module Edge IA de détection de personnes et d’armes à des fins d’analyse.

    Supposons que le flux de la caméra ne détecte du mouvement que 20 minutes par jour. À 1 Mbits/s, chaque caméra génère 150 Mo de données vidéo par jour et cette vidéo est stockée dans Stockage Blob Azure pendant une période de 3 jours. Supposons également que 10 utilisateurs lisent la vidéo stockée sur l’application auxiliaire, en regardant 33,33 heures (soit 200 minutes, 14,65 Go) de vidéo par jour. (Les calculs utilisent un mois de 30 jours.)

    Volumes et tarifs mensuels :

    • Tarif Live Video Analytics par flux vidéo : $- par jour (au prorata à $- par minute).
    • Tarification Stockage Blob Azure : $- par Go par mois.
    • Tarification du point de terminaison de streaming standard (600 Mbits/s) : ~$-/jour ($-/mois)
    • Chaque caméra qui archive 24h/24 et 7j/7 génère environ 10,5 Go de données vidéo par jour, soit un total de 105,000 Go par jour (10,000 caméras).
    • Chaque caméra fonctionne toute la journée mais, avec la capacité de détection de mouvement dans Live Video Analytics, ne génère et n’analyse qu’environ 150 Mo de données vidéo par jour, pour un total de 146,5 Go par jour (1,000 caméras)

    Frais mensuels :

    • Coût de Live Video Analytics sur IoT Edge : $-
    • Coût d’activation du streaming vidéo vers des applications : $-
    • Coût du stockage vidéo : $-
    • Coût d’exécution de modèles IA : $2000

    Total par mois : $- ($- par caméra par mois)

    Remarque : Des frais de transfert de données standard sont facturés lorsque vous récupérez les données de vos flux vidéo vers des destinations situées en dehors d’Azure via Internet.

  • Par exemple, lorsque vous analysez l’audio à l’aide de l’analyse audio De base et que vous chargez une heure de contenu, le prix groupé (transcription multimédia + légendes et sous-titres) par heure = $-. Vous êtes facturé $- au total, mais ce montant est réparti sous deux noms différents, $- pour la transcription multimédia + $- pour les légendes et les sous-titres.

Discutez avec un spécialiste des ventes pour qu’il vous explique en détail la tarification Azure. Comprendre la tarification de votre solution cloud.

Profitez de services cloud gratuits et d’un crédit de $200 pour découvrir Azure pendant 30 jours.