Que sont les clouds publics, privés et hybrides ?

Compréhension de vos options

Après avoir compris le principe fondamental du cloud qui, en termes simples, est la livraison de services informatiques sur Internet, vous pouvez découvrir les différentes façons de déployer des ressources cloud. Les options de déploiement incluent des clouds publics, privés et hybrides. Les trois scénarios offrent des avantages similaires, dont la rentabilité, les performances, la fiabilité et la mise à l’échelle, mais la méthode de déploiement choisie dépend des besoins de l’organisation.

Qu’est-ce qu’un cloud public ?

Les clouds publics constituent l’option de déploiement de cloud la plus courante. Les ressources cloud (telles que les serveurs et le stockage) sont détenues et exploitées par un fournisseur de service cloud tiers, et livrées via Internet. Microsoft Azure est un exemple de cloud public. Dans un cloud public, tout le matériel, tous les logiciels et toute l’infrastructure sont la propriété du fournisseur du cloud. Dans un cloud public, vous partagez du matériel, du stockage et des équipements réseau avec d’autres organisations, ou « locataires » cloud. Vous accédez aux services et gérez votre compte à l’aide d’un navigateur web. Des déploiements cloud publics sont fréquemment utilisés pour fournir des services de courrier, des applications bureautiques, de l’espace de stockage, ainsi que des environnements de développement et de test en ligne.

Avantages des clouds publics :

  • Coûts inférieurs : vous n’avez pas besoin d’acheter du matériel ou des logiciels, et vous payez uniquement pour le service que vous utilisez.
  • Absence de maintenance : votre fournisseur de services assure la maintenance.
  • Extensibilité pratiquement illimitée : des ressources à la demande sont disponibles pour répondre aux besoins de l’organisation.
  • Haute fiabilité : un vaste réseau de serveurs préserve sont les pannes.

Qu’est-ce qu’un cloud privé ?

Un cloud privé consiste en l’ensemble des ressources de calcul qu’une entreprise ou une organisation utilisent en exclusivité. Le cloud privé peut être situé physiquement dans le centre de données local de votre organisation, ou être hébergé par un fournisseur de services tiers. Toutefois, dans un cloud privé, la maintenance des services et de l’infrastructure est toujours effectuée sur un réseau privé, et le matériel et les logiciels sont exclusivement dédiés à votre organisation. Ainsi, un cloud privé peut faciliter pour une organisation la personnalisation de ses ressources en fonction de besoins informatiques spécifiques. Les clouds privés sont souvent le choix d’organismes publics, d’institutions financières et d’autres organisations de taille moyenne à grande, dont les opérations stratégiques doivent se dérouler dans un environnement soumis à un contrôle optimal.

Avantages d’un cloud privé :

  • Flexibilité accrue : votre organisation peut personnaliser son environnement cloud pour répondre à des besoins métier spécifiques.
  • Sécurité accrue : les ressources n’étant pas partagées, des niveaux supérieurs de contrôle et de sécurité sont possibles.
  • Extensibilité élevée : un cloud privé offre encore l’évolutivité et l’efficacité d’un cloud public.

Qu’est-ce qu’un cloud hybride ?

Souvent appelé « le meilleur des deux mondes », un cloud hybride combine une infrastructure locale, ou cloud privé, avec un cloud public, de façon à ce que l’organisation puisse profiter des deux. Dans un cloud hybride, les données et applications peuvent circuler entre un cloud privé et un cloud public afin d’offrir une plus grande flexibilité et des options de déploiement supplémentaires. Par exemple, vous pouvez utiliser le cloud public pour des besoins ayant trait à des volumes importants et moins exigeants en matière de sécurité, tels que le courrier électronique, et le cloud privé (ou une autre infrastructure locale), pour des opérations sensibles et stratégiques telles que des rapports financiers. Dans un cloud hybride, la solution dite de « Cloud Bursting » (éclatement dans le cloud) constitue également une option. Il s’agit de la situation dans laquelle une application ou ressource s’exécute sur le cloud privé jusqu’à ce qu’il y ait un pic de demande (par exemple, augmentation saisonnière d’achats en ligne ou date limite de dépôt des déclarations fiscales), auquel cas l’organisation peut « éclater » dans le cloud public pour exploiter des ressources informatiques supplémentaires.

Avantages des clouds hybrides :

  • Contrôle : votre organisation peut maintenir une infrastructure privée pour des ressources sensibles.
  • Flexibilité : vous pouvez tirer parti de ressources supplémentaires dans le cloud public lorsque vous en avez besoin.
  • Coût-efficacité : avec la possibilité de passer au cloud public, vous payez pour une puissance informatique supplémentaire uniquement lorsque celle-ci est nécessaire.
  • Facilité : la transition vers le cloud n’est pas accablante, car vous pouvez migrer graduellement des charges de travail au fil du temps.

Options de déploiement

Comme vous pouvez le voir, le cloud offre de nombreuses options de déploiement adaptées aux besoins de chaque organisation. Apprenez-en davantage sur le cloud :

Compte gratuit

Inscrivez-vous dès maintenant et obtenez $200 de crédits Azure

Commencez dès aujourd'hui

Visual Studio

Les abonnés obtiennent jusqu’à $1800 en services Azure supplémentaires par an

Activer maintenant

Start-ups

Rejoignez le programme BizSpark et bénéficiez des services Azure gratuits

En savoir plus.