Tarification Site Recovery

Réplication automatique permettant de protéger vos services

Azure Site Recovery peut vous aider à protéger des services importants en coordonnant la réplication et la récupération automatisées des instances protégées dans un emplacement secondaire.

Détails de la tarification

Azure Site Recovery est facturé en fonction du nombre d'instances protégées. Chaque instance protégée avec Azure Site Recovery est gratuite pendant les 31 premiers jours, comme indiqué ci-dessous.

Tarif pendant les premiers 31 jours Tarif après 31 jours
Azure Site Recovery sur des sites appartenant au client Gratuit $-/mois par instance protégée
Azure Site Recovery vers Azure Gratuit $-/mois par instance protégée
Azure Site Recovery entre régions Azure est facturé au même taux qu’Azure Site Recovery vers Azure.

Azure Site Recovery est facturé en unités du nombre quotidien moyen d'instances protégées sur une période mensuelle. Par exemple, si vous protégez régulièrement 20 instances au cours de la première moitié du mois et aucune lors de la seconde, le nombre quotidien moyen d’instances protégées est de 10 pour le mois.

Support technique et contrat SLA

Forum Aux Questions

  • Chaque instance protégée avec Azure Site Recovery est gratuite pendant les 31 premiers jours de protection. À partir du 32e jour, la protection de l'instance est facturée aux tarifs ci-dessus.

  • Oui, la durée d'utilisation d'Azure Site Recovery n'a pas d'importance. Chaque instance protégée n’engendre aucun frais Azure Site Recovery pendant les 31 premiers jours. Par exemple, si vous protégez 10 instances depuis 6 mois et que vous connectez une 11e instance à Azure Site Recovery, aucun frais Azure Site Recovery n’est facturé pour cette instance pendant les 31 premiers jours. Des frais Azure Site Recovery continuent d’être facturés pour les 10 premières instances, car celles-ci sont protégées depuis plus de 31 jours.

  • Oui, bien qu’Azure Site Recovery soit gratuit pendant les 31 premiers jours d’une instance protégée, des frais peuvent s’appliquer pour Stockage Azure, les transactions de stockage et le transfert de données. Des frais de calcul Azure peuvent également être facturés pour une machine virtuelle récupérée.

  • When you use Site Recovery, you incur charges for the Site Recovery license, Azure storage, storage transactions, and outbound data transfer.

    The Site Recovery license is per protected instance, where an instance is a virtual machine or a physical server.

    • If a virtual machine disk replicates to a standard storage account, the Azure Storage charge is for the storage consumption. For example, if the source disk size is 1 TB, and 400 GB of storage is used, Site Recovery creates a 1 TB VHD in Azure, but the storage charged is 400 GB (plus the amount of storage space used for replication logs).
    • If a virtual machine disk replicates to a premium storage account, the Azure storage charge is for the provisioned storage size, rounded out for the nearest premium storage disk option. For example, if the source disk size is 50 GB, Site Recovery creates a 50 GB disk in Azure, and Azure maps this to the nearest premium storage disk (P10). Costs are calculated on P10, and not on the 50 GB disk size. Learn more. If you're using premium storage, a standard storage account for replication logging is also required, and the amount of standard storage space used for these logs is also billed.
    • No disks are created until a test failover or a failover. In the replication state, storage charges under the category of "Page blob and disk" as per the storage pricing calculator are incurred. These charges are based on the type of storage—premium or standard—and the data redundancy type, including LRS, GRS, RA-GRS, and more.
    • If the option to use managed disks on a failover is selected, charges for managed disks apply after a failover or test failover. Managed disks charges do not apply during replication. During replication, storage charges under the category of "Unmanaged disks and page blobs" are incurred. These charges are based on the storage type of premium/standard and the data redundancy type - LRS, GRS, RA-GRS etc.

      Example: For a VM replicating to premium storage with 128 GB OS disk and 500 GB data disk:

      1. During replication: Storage charges under the category of "Unmanaged disks and page blobs" for premium storage disk sizes P10 and P20 are incurred. The size of the disks being replicated (128 GB and 500 GB) are rounded off to the nearest unmanaged premium disk size of P10(128 GB) and P20(512 GB) for billing. A standard storage account for logging delta changes during replication is also used. Storage charges under the category of "Unmanaged disks and page blobs" based on the amount of standard storage used for these logs is also billed.
      2. During a Test failover or after failover to managed disks: Managed disk charges for premium managed disks of sizes P10 and P20 apply.

      Example: For a VM replicating to standard storage with 32 GB OS disk and 250 GB data disk:

      1. During replication: Storage charges under the category of "Unmanaged disks and page blobs" for standard storage are incurred.
      2. During a Test failover or after failover to managed disks: Managed disk charges for standard managed disks of sizes S4(32 GB) and S15(256 GB) apply. As you can see, the size of the disks (32 GB and 250 GB) have been rounded off to the nearest standard managed disk size of S4(32 GB) and S15(256 GB).
    • If the option to use managed disks on a failover is not selected, storage charges under the category of "Unmanaged Disks and Page blobs" as per the Storage pricing calculator are incurred after failover. These charges are based on the type of storage—premium or standard—and the data redundancy type, including LRS, GRS, RA-GRS, and more.
    • Storage transactions are charged during steady-state replication and for regular virtual machine operations after a failover or test failover. But these charges are negligible.

    Costs are also incurred during test failover, where the virtual machine, storage, egress, and storage transactions costs will be applied.

  • L’offre Azure Hybrid Benefit vous aide à profiter au mieux des licences, tant localement que dans le cloud. Elle vous permet d’utiliser vos licences Windows Server avec Software Assurance pour les machines virtuelles au tarif de calcul de base et de réaliser des économies de 40 % au minimum dans toutes les régions Azure. Utilisez votre avantage Hybrid Benefit lors de la migration de vos serveurs Windows vers Azure. En savoir plus.

  • See Azure Site Recovery frequently asked questions.

    Licensing Microsoft Server products for disaster recovery

    It's important to note that when an instance protected by Azure Site Recovery is recovered at the recovery site, the software running inside the protected instance must be properly licensed as well. The end customer needs to license Microsoft server products as follows, depending on the recovery site selected.

    On-Premises* Service Provider Dedicated Hardware Service Provider Shared Hardware Azure
    Windows Server
    • Fully licensed servers, or
    • End Customer licenses, via Disaster Recovery Software Assurance benefit
    • Service Provider provides via Services Provider License Agreement (SPLA)
    • End customer licenses, via Disaster Recovery Software Assurance benefit (for example, dedicated outsourcing)
    • Service Provider provides via Services Provider License Agreement (SPLA)
    • Azure Site Recovery, now lets you leverage your Hybrid Benefit while migrating your Windows servers to Azure. Learn more.
    Other Microsoft Servers (SQL, Exchange, SharePoint, etc.)
    • Fully licensed servers, or
    • End Customer licenses, via Disaster Recovery Software Assurance benefit
    • Service Provider provides via Services Provider License Agreement (SPLA)
    • End customer licenses, via Disaster Recovery Software Assurance benefit (for example, dedicated outsourcing)
    • Service Provider provides via Services Provider License Agreement (SPLA)
    • The disaster recovery software assurance benefit applies to Microsoft server products protected with Azure Site Recovery. This change was made in the 2015 Product Use Rights (PUR).

    *On-premises can be used to describe both an end customer or service provider environment, as long as it is for their own usage and not resold.

  • Les serveurs doivent être sous licence Windows Server. Si le client possède une couverture Software Assurance active sur son serveur Windows Server sur le site principal, il peut déployer Windows Server sur le site secondaire via l’avantage Récupération d’urgence de la Software Assurance, à des fins de récupération d’urgence hors production uniquement. Consultez les Droits d’utilisation de logiciels pour déterminer si l’utilisation du client répond aux critères de l’avantage Récupération d’urgence de la Software Assurance.

  • Ces serveurs peuvent être fournis sous licence avec des licences séparées sur le site secondaire ou via l’avantage Récupération d’urgence de la Software Assurance, si le client est éligible.

  • Windows Server doit être fourni sous licence via votre contrat de licence pour fournisseur de services.

  • Windows Server peut être fourni sous licence via votre contrat de licence pour fournisseur de services ou la licence du client final s’il est éligible pour bénéficier de l’avantage Récupération d’urgence de la Software Assurance.

  • Ces produits de serveur doivent être fournis sous licence via votre contrat de licence pour fournisseur de services selon l’utilisation définie dans ce contrat (par cœur, par utilisateur, etc).

  • Ces serveurs peuvent être fournis sous licence via votre contrat de licence pour fournisseur de services ou la licence du client final s’il est éligible pour bénéficier de l’avantage Récupération d’urgence de la Software Assurance.

  • Azure Hybrid Benefit est applicable à tous les clients dotés d’un contrat Software Assurance actif et peut être activé dans Azure quel que soit le mode d’approvisionnement d’Azure (Contrat Entreprise, fournisseur de solutions Cloud, etc).

  • Les avantages Mobilité de licence et Azure Hybrid Benefit nécessitent Software Assurance et, par conséquent, ne s’appliquent pas au contrat SPLA. Le fournisseur de services doit se reporter à son contrat de licence pour fournisseur de services pour connaître les conditions générales du contrat.

  • L’avantage Récupération d’urgence de la Software Assurance s’applique aux produits Microsoft Server protégés par Azure Site Recovery. Cette modification a été apportée dans les Droits d’utilisation de logiciels de janvier 2015.

  • Non, chacun de ces avantages Software Assurance comporte des limitations qui les rendent inappropriés pour fournir sous licence la récupération dans Azure. L’avantage Mobilité de licence nécessite que les clients réattribuent leur licence à Azure pour un minimum de 90 jours, ce qui ne correspond pas à une récupération de production temporaire dans Azure. De plus, Mobilité de licence s’applique à une seule instance exécutée à la fois, et ne s’applique donc pas aux récupérations de test dans lesquelles l’instance de production continue à s’exécuter en local tandis que l’instance de récupération de test est exécutée dans Azure. L’avantage Récupération d’urgence couvre à la fois les scénarios de récupération de test et de production, mais n’est pas éligible pour les instances exécutées sur du matériel partagé (mutualisé).

  • Si un client utilise Azure Site Recovery pour migrer des produits Microsoft Server (par exemple, SQL Server) d’un fournisseur de services vers Azure, il doit utiliser la Mobilité de licence via sa propre Software Assurance.

  • Oui, les récupérations de test sont limitées à de brèves périodes de test de récupération d’urgence en une semaine tous les 90 jours.

  • La réplication Azure Site Recovery pour SQL Server est couverte par l’avantage Récupération d’urgence de la Software Assurance, pour l’ensemble des scénarios Azure Site Recovery (récupération d’urgence d’un environnement local vers Azure ou entre IaaS Azure de plusieurs régions).

    L’utilisation de n’importe quelle autre technologie à haute disponibilité pour SQL Server, par exemple, le clustering de basculement ou une technologie de réplication telle que les groupes de disponibilité SQL Always On, la mise en miroir de bases de données et la copie des journaux de transaction, est soumise aux recommandations de licence SQL Server suivantes. La première instance de base de données passive (généralement pour la haute disponibilité locale) est couverte par la licence Software Assurance de la base de données principale. Toute instance de base de données passive supplémentaire (pour la récupération d’urgence, par exemple dans un centre de données local distant ou dans un cloud) nécessite des licences SQL Server supplémentaires. Si l’instance SQL principale se trouve sur du matériel dédié, la première instance passive est couverte par la licence Software Assurance sur le matériel dédié, et non sur du matériel partagé. Si l’instance SQL principale se trouve sur du matériel partagé, la première instance passive est couverte sur le matériel partagé. Pour plus d’informations, consultez le guide de gestion des licences SQL Server.

  • Azure est largement certifié pour exécuter des solutions SAP dans Azure (plateforme de génération actuelle (NetWeaver) et de nouvelle génération (HANA)). Les certifications émises par SAP sont basées sur une combinaison d’applications métier (produit SAP), de SE invités et de systèmes de gestion des bases de données relationnelles. En savoir plus. Vous trouverez plus d’informations dans les notes SAP sur le portail du support SAP.

  • Oracle fournit la mobilité de licence aux clients qui veulent exécuter des logiciels Oracle sur Microsoft Azure. Voir Fournir sous licence des logiciels Oracle dans un environnement de cloud computing. Le partenariat d’Oracle avec Microsoft permet aux clients de déployer des logiciels Oracle dans des clouds Microsoft publics et privés en toute confiance grâce à la certification et au support d’Oracle.

  • Veuillez consulter le contrat de licence de votre application tierce.

  • Azure ne prend pas en charge les adresses MAC persistantes. Par conséquent, les logiciels avec des modèles de licence basés sur MAC ne peuvent pas être utilisés à la fois pour la migration de l’environnement local vers Azure et pour la récupération d’urgence.

Ressources

Estimer les frais mensuels pour vos services Azure.

Consulter le Forum Aux Questions sur les prix appliqués à Azure

En savoir plus sur Site Recovery

Consulter les didacticiels et vidéos techniques, et d’autres ressources

Ajout à des fins d’estimation. Appuyez sur « v » pour afficher sur la calculatrice Afficher sur la calculatrice

Apprenez et créez avec un crédit de $200 et poursuivez gratuitement

Compte gratuit