Comment utiliser le portail Azure pour restaurer des machines virtuelles ?

Découvrez comment restaurer des machines virtuelles.

Questions et réponses associées

  • Lorsque vous utilisez Site Recovery, vous êtes facturé pour la licence Site Recovery, le stockage Azure, les transactions de stockage et les transferts de données sortants. La licence Site Recovery est attribuée par instance protégée, une instance correspondant à une machine virtuelle ou un serveur physique.

    • Si un disque de machine virtuelle est répliqué vers un compte de stockage standard, les frais Azure Storage correspondent à la consommation du stockage. Par exemple, si la taille du disque source est 1 To, et que 400 Go d’espace sont utilisés, Site Recovery crée un disque dur virtuel d’1 To dans Azure, mais le stockage facturé est 400 Go (plus la quantité d’espace de stockage utilisée pour les journaux de réplication).
    • Si un disque de machine virtuelle est répliqué vers un compte de stockage premium, les frais de stockage Azure correspondent à la taille de stockage approvisionnée, arrondie à l’option de disque de stockage premium la plus proche. Par exemple, si la taille du disque source est 50 Go, Site Recovery crée un disque de 50 Go dans Azure, et Azure le mappe au disque de stockage premium le plus proche (P10). Les coûts sont calculés sur P10, et non sur la taille de disque de 50 Go. En savoir plus. Si vous utilisez un stockage premium, un compte de stockage standard pour la journalisation de la réplication est également requis, et la quantité d’espace de stockage standard utilisée pour ces journaux est également facturée.
    • Aucun disque n’est créé avant un basculement test ou un basculement. Dans l’état de réplication, des frais de stockage sous la catégorie « Objet blob de pages et disque » sont facturés d’après le calculateur de prix de stockage. Ces frais dépendent du type de stockage (premium ou standard) et du type de redondance des données (LRS, GRS, RA-GRS, etc.).

    Si l’option d’utilisation de disques managés en cas de basculement est activée, des frais pour l’utilisation de disques managés s’appliquent après un basculement ou un test de basculement. Les frais liés aux disques gérés ne s’appliquent pas pendant la réplication. La réplication entraîne des frais de stockage dans la catégorie « Disques non managés et objets blob de page ». Ces frais dépendent du type de stockage (premium ou standard) et du type de redondance des données (LRS, GRS, RA-GRS, etc.). Exemple : Pour une machine virtuelle répliquant sur un stockage Premium avec un disque de système d’exploitation de 128 Go et un disque de données de 500 Go : 1. Pendant la réplication : des frais de stockage dans la catégorie « Disques non managés et objets blob de page » pour les tailles de disque de stockage Premium P10 et P20 s’appliquent. Pour la facturation, la taille des disques répliqués (128 Go et 500 Go) est arrondie à la taille de disque Premium non managé la plus proche de P10 (128 Go) ou P20 (512 Go). Un compte de stockage standard pour la journalisation des modifications d'ordre différentiel est également utilisé. Des frais de stockage dans la catégorie « Disques non managés et objets blob de page », basés sur la quantité d’espace de stockage standard utilisée pour ces journaux sont également facturés. 2. Pendant un test de basculement ou après un basculement vers des disques managés : les frais afférents aux disques managés Premium de tailles P10 et P20 s’appliquent. Exemple : Pour une machine virtuelle répliquant sur un stockage Standard avec un disque de système d'exploitation de 32 Go et un disque de données de 250 Go : 1. Pendant la réplication : des frais de stockage sous la catégorie « Disques non managés et objets blob de page » pour le stockage Standard sont facturés. 2. Pendant un test de basculement ou après un basculement vers des disques managés : Des frais afférents aux disques managés Standard de tailles S4 (32 Go) et S15 (256 Go) s’appliquent. Comme vous pouvez le voir, la taille des disques (32 Go et 250 Go) a été arrondie à la taille de disque managé Standard la plus proche de S4 (32 Go) et S15 (256 Go).

    • Si l’option d’utiliser des disques gérés sur un basculement n’est pas sélectionnée, des frais de stockage sous la catégorie « Disques non gérés et objets blob de pages » sont facturés après basculement d’après le calculateur de prix de stockage. Ces frais dépendent du type de stockage (premium ou standard) et du type de redondance des données (LRS, GRS, RA-GRS, etc.).
    • Les transactions de stockage sont facturées pendant la réplication en état stable et pour les opérations de machine virtuelle normales après un basculement ou un basculement test. Ces frais sont toutefois négligeables. Des coûts sont également facturés lors d’un basculement test, relatifs à la machine virtuelle, au stockage, à la sortie et aux transactions de stockage.
  • L’offre Azure Hybrid Benefit vous aide à profiter au mieux des licences, tant localement que dans le cloud. Elle vous permet d’utiliser vos licences Windows Server avec Software Assurance pour les machines virtuelles au tarif de calcul de base et de réaliser des économies de 40 % au minimum dans toutes les régions Azure. Utilisez votre avantage Hybrid Benefit lors de la migration de vos serveurs Windows vers Azure. En savoir plus.

  • Azure est largement certifié pour exécuter des solutions SAP dans Azure (plateforme de génération actuelle (NetWeaver) et de nouvelle génération (HANA)). Les certifications émises par SAP sont basées sur une combinaison d’applications métier (produit SAP), de SE invités et de systèmes de gestion des bases de données relationnelles. En savoir plus. Vous trouverez plus d’informations dans les notes SAP sur le portail du support SAP.

  • Découvrez comment gérer un serveur de configuration.

  • Découvrez comment répliquer des machines virtuelles Hyper-V.

  • Découvrez comment répliquer des machines virtuelles.