Comment réduire ma facture Traffic Manager ?

Quand l’ordinateur d’un utilisateur envoie une requête DNS, il ne contacte pas directement les serveurs de noms Traffic Manager. Au lieu de cela, ces requêtes sont envoyées via des serveurs DNS récursifs tenus par des entreprises et des fournisseurs d’accès Internet. Ces serveurs mettent en cache les réponses DNS, pour accélérer le traitement des requêtes d'autres utilisateurs. Tant que ces réponses mises en cache n’atteignent pas les serveurs de noms Traffic Manager, elles ne sont pas facturées. La durée de la mise en cache est déterminée par le paramètre « TTL » dans la réponse DNS d'origine. Vous pouvez configurer ce paramètre dans Traffic Manager : sa valeur par défaut est de 300 secondes et sa valeur minimale de 30 secondes. En augmentant le TTL, vous pouvez augmenter la quantité de mise en cache des serveurs DNS récursifs, et donc réduire les frais entraînés par vos requêtes DNS. Cependant, une mise en cache accrue influence également la vitesse à laquelle les utilisateurs détecteront les changements d’états des points de terminaison. Par exemple, en cas de panne d’un point de terminaison, le temps de basculement de vos utilisateurs s’allonge. Pour cette raison, nous vous déconseillons d'utiliser de très grandes valeurs pour le paramètre TTL. De même, une plus petite valeur pour le paramètre TTL permet de réduire le délai de reprise, mais comme la mise en cache est réduite, le nombre de requêtes aboutissant aux serveurs de noms Traffic Manager augmentera. En vous permettant de configurer la valeur du paramètre TTL, Traffic Manager vous offre la possibilité de choisir la valeur la plus adaptée aux besoins d'applications de votre entreprise.

Traffic Manager

Questions et réponses associées

  • Traffic Manager vous permet d'améliorer la disponibilité de vos applications critiques en surveillant vos points de terminaison des services Azure hébergés et en fournissant des fonctionnalités de basculement automatique lorsqu'un service connaît une défaillance. Pour cela, Traffic Manager surveille continuellement l'intégrité de chaque point de terminaison de service. Lorsqu’un contrôle d’intégrité détecte la panne d’un service, Traffic Manager réachemine le trafic vers les autres services.

  • Oui, les tarifs des requêtes DNS et des contrôles d’intégrité ne changent pas, quelle que soit la méthode de routage de trafic utilisée.

  • Lorsqu'un utilisateur accède à votre application, une requête DNS est utilisée pour mapper le nom de votre service à son adresse IP. En fournissant différentes réponses à différentes requêtes DNS, Traffic Manager vous permet d'acheminer le trafic entrant sur plusieurs services Azure hébergés, qu'ils s'exécutent dans le même centre de données ou dans différents centres de données dans le monde entier. Traffic Manager vous offre le choix entre différentes méthodes de routage du trafic, dont la gestion du niveau de performance, du basculement ou du tourniquet (round robin). En utilisant ces méthodes pour gérer efficacement votre trafic, vous pouvez garantir pour vos applications des niveaux élevés de performance, de disponibilité et de résilience.