Comment les heures de relais sont-elles calculées ?

Les heures de relais sont facturées en fonction du temps cumulé pendant lequel chaque relais Service Bus Relay est « ouvert ». Un relais est implicitement instancié et ouvert à une adresse Service Bus donnée (URL de l’espace de noms du service) quand un service relais WCF, ou « écouteur relais », se connecte d’abord à cette adresse. Il est fermé lorsque le dernier écouteur se déconnecte de cette adresse. Par conséquent, à des fins de facturation, un relais est considéré comme « ouvert » à partir du moment où le premier écouteur de relais se connecte, et ce jusqu’à l’instant où le dernier écouteur de relais se déconnecte de l’adresse Service Bus du relais en question.

Questions et réponses associées

  • Le niveau Premium de Service Bus Messaging fournit toutes les fonctionnalités de messagerie de files d’attente et de rubrique Azure Service Bus avec des performances prévisibles et renouvelables, un débit supérieur et une disponibilité améliorée. Le niveau Premium utilise un modèle d’allocation de ressources dédié pour fournir une isolation des charges de travail et des performances cohérentes. Comme les ressources de calcul et de mémoire du niveau Premium sont dédiées, contrairement aux autres niveaux, aucuns frais de transaction par message ne sont facturés. Toutes les transactions sont incluses dans l’allocation d’unités du message.

  • Le niveau Premium de Service Bus Messaging est facturé sur la base d’un forfait quotidien établi pour chaque unité de messagerie achetée. Les espaces de noms Premium créés peuvent avoir 1, 2 ou 4 unités de messagerie, dont chacune augmente le nombre quotidien d’unités de messagerie facturées. Le nombre d’unités de messagerie des espaces de noms Premium peut être modifié à tout moment, mais le tarif quotidien est basé sur le nombre maximal d’unités de messagerie affectées à l’espace de noms.

  • Une connexion négociée est définie comme suit :

    1. Une connexion AMQP provenant d’un client vers une rubrique, un abonnement, une file d’attente ou un hub d’événement Service Bus.
    2. Un appel HTTP qui reçoit un message d'une rubrique ou file d'attente Service Bus dont la valeur de délai d'expiration de réception est supérieure à zéro. Vous êtes facturé pour les pics de connexions négociées simultanées qui dépassent la quantité incluse (1 000 connexions dans les niveaux Standard et Premium). Les pics sont mesurés sur une base horaire proratisée en divisant par 730 heures par mois, et ajoutés à la période de facturation mensuelle. La quantité incluse (1 000 connexions négociées par mois) est appliquée à la fin de la période de facturation par rapport à la somme des pics horaires proratisés. Exemples :
    3. 5 000 clients se connectent via une seule connexion AMQP chacun. Vous recevez ensuite des commandes provenant d’une rubrique Service Bus et envoyez des événements aux files d’attente. Si tous les clients sont connectés pendant 12 heures chaque jour, vous obtenez les frais de connexion suivants (outre les autres frais liés à Service Bus) : 5 000 connexions * 12 heures * 30,5 jours / 730 heures = 2 500 connexions négociées. Une fois la dotation mensuelle de 1 000 connexions négociées épuisée, vous êtes facturé pour 1 500 connexions négociées.
    4. 5 000 clients reçoivent des messages d’une file d’attente Service Bus via HTTP, en spécifiant un délai d’expiration différent de zéro. Si tous les appareils sont connectés pendant 12 heures chaque jour, vous obtenez les frais de connexion suivants (outre les autres frais liés à Service Bus) : 5 000 connexions de réception HTTP * 12 heures par jour * 30,5 jours / 730 heures = 2 500 connexions négociées.
  • Oui, vous êtes facturé. Aucuns frais de connexion ne sont facturés pour l’envoi d’événements via HTTP, quel que soit le nombre de systèmes ou appareils émetteurs. La réception d’événements avec HTTP à l’aide d’un délai d’expiration supérieur à zéro, parfois appelé « interrogation longue », génère des frais de connexion négociée. Les connexions AMQP génèrent des frais de connexion négociée, quelles que soient les connexions utilisées pour l’opération d’envoi ou de réception. 100 connexions négociées sont autorisées gratuitement dans un espace de noms De base. Il s’agit également du nombre maximal de connexions négociées autorisées pour l’abonnement Azure. Les 1 000 premières connexions négociées sur les espaces de noms Standard d’un abonnement Azure sont incluses gratuitement (au-delà de la facturation de base). Puisque cette dotation est suffisante pour couvrir de nombreux scénarios de messagerie de service à service, des frais de connexions négociées sont généralement imputés si vous utilisez l’interrogation longue AMQP ou HTTP avec un grand nombre de clients (par exemple pour bénéficier d’un streaming d’événements plus efficace ou pour activer la communication bidirectionnelle avec des milliers ou millions d’appareils ou d’instances d’application).

  • Une unité de messagerie est un ensemble de ressources dédiées exclusivement réservées aux espaces de noms Premium. L’ensemble de ressources peut fournir des performances renouvelables et cohérentes pour les charges de travail de messagerie. Chaque espace de noms Premium peut avoir 1, 2 ou 4 unités de messagerie et l’allocation de ressources croît de manière linéaire : 2 unités de messagerie incluent deux fois plus de ressources qu’une seule unité de messagerie.

  • Nous facturons 64 Ko par connexion à votre écouteur. Ces frais sont déduits des 5 Go gratuits que nous offrons chaque mois avec les unités d’écouteur. Le taux d’une unité d’écouteur est calculé par heure en incréments de 5 minutes. Les ouvertures et fermetures multiples à des fins de développement/test ne vous seront pas facturées.