Mise à jour n°2 sur la continuité des services de cloud computing Microsoft

Publié le 28 mars, 2020

Depuis la mise à jour de la semaine dernière, la pandémie mondiale continue d’affecter l’ensemble des organisations de toutes tailles, ainsi que leurs employés et clients. Chacun travaille sans relâche pour soutenir tous nos clients, en particulier les organisations de santé et de sécurité vitales à travers le monde, avec les services cloud nécessaires pour soutenir leurs opérations pendant cette période sans précédent. De même, nous travaillons dur pour fournir les services destinés à soutenir des centaines de millions de personnes qui dépendent de Microsoft pour rester connectées afin de travailler et jouer à distance.

Comme le dit Satya Nadella : « Ce sont des moments comme celui-ci qui nous rappellent que chacun d’entre nous a quelque chose à apporter, et l’importance de s’unir en tant que communauté ». En ces temps de grands bouleversements sociétaux, nous sommes résolus dans notre engagement à aider tout le monde à traverser cette épreuve.

Pour la mise à jour de cette semaine, nous voulons partager les questions que nous entendons couramment de nos clients et partenaires, ainsi que des informations pour répondre à ces interrogations importantes. Si vous avez des besoins immédiats, nous vous invitons à consulter les ressources suivantes.

Azure Service Health : pour suivre tout problème affectant les charges de travail des clients et comprendre Azure Service Health
Intégrité et continuité du service Microsoft 365 : pour suivre et comprendre l’intégrité du service M365
Xbox Live : pour suivre l’état du jeu et du service

Qu’avez-vous observé au cours de la dernière semaine ?
En réponse aux recommandations des autorités sanitaires soulignant l’importance de la distanciation sociale, nous avons constaté une augmentation de l’utilisation des services prenant en charge ces scénarios, notamment Microsoft Teams, Windows Virtual Desktop et Power BI.

  • Nous avons observé une croissance de 775 % de l’activité de nos services cloud dans les régions qui ont ordonné une distanciation sociale ou un confinement.
  • Nous avons vu une augmentation de 775 % des appels et des rencontres mensuels dans Teams au cours d’une période d’un mois en Italie, où la distanciation sociale et le confinement ont été imposés.
  • Nous avons enregistré un pic très significatif de l’utilisation de Teams, et comptons désormais plus de 44 millions d’utilisateurs quotidiens. Ceux-ci ont généré plus de 900 millions de minutes de réunions et d’appels par jour sur Teams en une seule semaine. Vous pouvez en savoir plus sur les données de Teams ici.
  • L’utilisation de Windows Virtual Desktop a plus que triplé.
  • L’utilisation de Power BI par les pouvoirs publics pour partager les tableaux de bord COVID-19 avec les citoyens a augmenté de 42 pour cent en une semaine.

Avez-vous modifié les critères de priorité que vous avez exposés la semaine dernière ?
Non. Notre priorité absolue reste de soutenir les organisations de santé et de sécurité vitales et de veiller à ce que les travailleurs à distance restent opérationnels grâce aux fonctionnalités clés de Teams.

Plus précisément, nous assurons le plus haut niveau de surveillance pendant cette période sur les points suivants :

  • Premiers intervenants (pompiers, services médicaux d’urgence et services de police)
  • Applications de calcul d’itinéraires et de signalement d’urgence
  • Systèmes de gestion et de livraison de fournitures médicales
  • Applications pour alerter les équipes d’intervention d’urgence en cas d’accidents, d’incendies et d’autres problèmes
  • Robots médicaux, applications de dépistage médicale et sites web
  • Applications de gestion de la santé et systèmes d’enregistrement

Compte tenu de vos critères de priorité, comment cela affectera-t-il les autres clients Azure ?
Nous mettons en œuvre quelques restrictions temporaires conçues pour équilibrer la charge afin d’offrir la meilleure expérience possible à tous nos clients. Nous avons limité les offres gratuites afin de prioriser la capacité des clients existants. Nous avons également fixé des limites sur certaines ressources pour les nouveaux abonnements. Il s’agit de limites de quota « souples » que les clients peuvent lever en demandant de l’assistance. Si des demandes ne peuvent être satisfaites immédiatement, nous conseillons aux clients de recourir à d’autres régions (parmi nos 54 régions actives) confrontées à une moindre augmentation de la demande. Pour gérer les pics de demande, nous accélérerons la création de nouvelles capacités dans les régions appropriées.

Y a-t-il eu des interruptions de service ?
En dépit de l’augmentation importante de la demande, nous n’avons connu aucune interruption de service significative. Suite à la forte augmentation de l’utilisation au cours de la semaine dernière, nous avons connu une demande importante dans certaines régions (Europe Nord, Europe Ouest, Royaume-Uni Sud, France Centre, Asie Est, Inde Sud, Brésil Sud), et constatons que des déploiements pour certains types de ressources de calculs dans ces régions chutent sous nos taux de succès typiques de 99,99 %.

Bien que la majorité des déploiements continuent de réussir (raison pour laquelle nous encourageons les clients confrontés à des échecs d’allocation à réessayer leurs déploiements), nous avons mis en place un processus visant à garantir que les clients qui rencontrent des problèmes à répétition aient accès à des options d’atténuation pertinentes. Nous traitons ces lacunes d’allocation à court terme comme des incidents de service et envoyons des mises à jour et instructions d’atténuation ciblées aux clients concernés via Azure Service Health, conformément à notre processus standard pour tout problème de plateforme connu.

Lorsque ces incidents de service se produisent, comment communiquez-vous avec les clients et partenaires?
Nous avons des procédures opérationnelles standard pour la gestion de l’atténuation des incidents et de la communication. Les clients et partenaires concernés sont notifiés via Service Health dans le portail Azure et/ou dans le Centre d’administration Microsoft 365.

Quelles mesures prenez-vous pour prévenir les contraintes de capacité ?
Nous accélérons l’ajout de nouvelles capacités significatives qui seront disponibles dans les prochaines semaines. Parallèlement, nous surveillons les demandes d’assistance et, si nécessaire, encourageons les clients à envisager des régions ou types de ressources alternatifs, en fonction de leur calendrier et de leurs besoins. Si ces efforts visant à atténuer la demande s’avèrent insuffisants, il se peut que des clients rencontrent des problèmes intermittents liés au déploiement. Si cela se produit, les clients concernés seront informés via Azure Service Health.

Avez-vous dû apporter des modifications à l’expérience Teams ?
Pour soutenir au mieux nos clients Teams dans le monde entier et répondre à la croissance et à la demande, nous avons procédé à quelques ajustements temporaires de fonctionnalités non essentielles, telles que la fréquence de vérification de la présence de l’utilisateur, l’intervalle pendant lequel nous montrons que l’interlocuteur écrit, et la résolution vidéo. Ces ajustements n’ont pas d’incidence significative sur l’expérience quotidienne de nos utilisateurs finaux.

Xbox Live met-il à rude épreuve la capacité globale d’Azure ?
Nous surveillons activement les performances et les tendances d’utilisation afin d’optimiser les services pour les joueurs du monde entier. Dans le même temps, nous prenons des dispositions proactives pour planifier les périodes de forte utilisation, ce qui inclut de prendre des mesures prudentes en concertation avec nos partenaires de publication afin de proposer les activités nécessitant une bande passante importante, comme les mises à jour de jeux, pendant les heures creuses.

Comment l’utilisation du haut débit à domicile influe-t-elle sur la continuité et la capacité du service ? Les FAI prennent-ils des dispositions spécifiques ?
Nous sommes en communication régulière avec les FAI du monde entier et collaborons activement avec eux pour augmenter la capacité au besoin. En particulier, nous avons eu des discussions avec plusieurs FAI qui prennent des mesures pour réduire la bande passante des sources vidéo afin de permettre à leurs réseaux d’être performants pendant la journée de travail.

Nous continuerons à publier des mises à jour régulières sur le blog Microsoft Azure.


Ce message a été mis à jour le 30 mars pour clarifier la première puce.