Réduire le temps de récupération d’urgence avec Azure Site Recovery

Publié le 3 septembre, 2019

Program Manager II, R&D Compute

Les entreprises et les équipes de solutions cloud comprennent généralement la nécessité d’une solution de récupération d’urgence. L’une des premières étapes de la définition et du choix d’un plan de récupération d’urgence consiste à effectuer une analyse d’impact sur l’activité. Ce processus vous aide à identifier des applications prenant en charge des processus métier critiques et à évaluer l’impact d’une panne sur votre activité, et vous guide dans le développement de la stratégie de récupération d’urgence la mieux adaptée à votre entreprise. Une fois l’analyse effectuée et les applications critiques identifiées, l’étape suivante consiste à élaborer votre stratégie de récupération d’urgence. Cela implique généralement les actions suivantes :

  1. identification des employés ou administrateurs appropriés pour gérer le volet récupération d’urgence ;
  2. définition d’objectifs de temps de récupération (RTO) et de point de récupération (RPO) ;
  3. identification du produit ou service appropriés en fonction des besoins ;
  4. identification de toutes les ressources logicielles et matérielles requises ;
  5. test fréquent de la stratégie de récupération d’urgence ;
  6. apport continu de modifications pour améliorer le RPO et le RTO, identification et correction des points de défaillance éventuels.

Configuration de la récupération d’urgence de machines virtuelles Azure à l’aide d’Azure Site Recovery

Avec les meilleurs RTO et RPO de sa catégorie, Azure Site Recovery est l’un des leaders dans le domaine de la récupération d’urgence. Étant une solution de première classe dans Azure, le service à également la possibilité d’activer, de tester et d’effectuer une récupération d’urgence pour les clients en quelques clics. L’un des principaux facteurs de différenciation lors du choix d’une solution de récupération d’urgence est la disponibilité d’intégrations avec des ressources supplémentaires pour atteindre la parité entre la source et la cible. Cela raccourcit également sensiblement le RTO, en réduisant le nombre d’étapes manuelles requises une fois que la machine virtuelle est mise en ligne dans la cible. Cela minimise aussi les points de défaillance.

Voyons un modèle d’architecture commun.

Architecture typique d’une application basée sur une machine virtuelle IaaS avec des connexions à un site local

En tant qu’administrateur en charge de la récupération d’urgence, vous devez gérer plusieurs composants pour vous assurer qu’un site de récupération d’urgence cible est activé avec des configurations similaires en cas de sinistre. En plus des machines virtuelles, cette architecture inclut des équilibreurs de charge internes, des groupes de sécurité réseau et les adresses IP publiques utilisées pour accéder aux machines virtuelles à partir d’une emplacement situé en dehors d’Azure. Avec Azure Site Recovery, lors de la configuration de la récupération d’urgence pour vos machines virtuelles, vous pouvez également fournir l’entrée pour les ressources réseau correspondantes dans la cible, qui sera prise en compte au moment du basculement. Cela vous évite de devoir élaborer des scripts ou d’effectuer des opérations manuelles, et réduit considérablement le RTO. Le service est également suffisamment intelligent pour limiter la sélection aux ressources cibles compatibles avec la machine virtuelle cible qui sera créée, réduisant ainsi le nombre de points de basculement.

modifier-mise en réseau-propriétés

Azure vous fournit en mode natif la haute disponibilité et la fiabilité dont vos charges de travail stratégiques ont besoin. Et vous pouvez choisir d'améliorer votre protection et de vous conformer aux exigences de conformité à l'aide de la solution de récupération d'urgence fournie par Azure Site Recovery. La prise en main d'Azure Site Recovery est simple. Consultez les informations de tarification et inscrivez-vous pour bénéficier d'un essai gratuit de Microsoft Azure. Vous pouvez également visiter le forum Azure Site Recovery sur MSDN pour plus d'informations et pour dialoguer avec d'autres clients.