Microsoft accueille les HL7 FHIR DevDays

Publié le 7 juin, 2019

Chief Architect, Microsoft Healthcare

Ce billet a été co-écrit par Greg Moore et Peter Lee, tous deux vice-présidents de Microsoft Healthcare.

DevDays FHIRcatL’un des plus grands rassemblements de développeurs informatiques du secteur de la santé se tiendra la semaine prochaine sur le campus de Microsoft à l’occasion des HL7 FHIR DevDays, dans le but de faire progresser la norme ouverte pour les données de santé interopérables, appelée HL7® FHIR® (Fast Healthcare Interoperability Resources, prononcer « fire »). Microsoft est ravie d’accueillir cette importante conférence du 10 au 12 juin 2019 sur son campus de Redmond, et de s’engager avec la communauté des développeurs sur tous les sujets, de l’identification des cas d’usage immédiat à la recherche de moyens pour nous tous de « hacker » ensemble de manière à faire progresser la spécification FHIR.

Nous pensons que la norme FHIR jouera un rôle essentiel dans le secteur de la santé. Sa conception moderne, qui permet une nouvelle génération d’applications et de services propulsés par l’IA, offre un format extensible et normalisé pour que tous les systèmes informatiques de santé non seulement partagent des données afin qu’elles puissent être transmises aux bonnes personnes, où et quand elles en ont besoin, mais aussi transforment ces données en connaissances. Alors que de véritables travaux ont été entrepris depuis de nombreuses années sur HL7 FHIR, elle est aujourd’hui devenue l’une des technologies les plus critiques dans la gestion des données de santé, ce qui a entraîné des changements majeurs tant dans la technologie que dans la politique des soins de santé. 

Compte tenu de l’accélération de la migration des soins de santé dans le cloud, l’intégration de FHIR dans le cloud représente une opportunité potentiellement historique de faire progresser l’interopérabilité des données de santé. C’est pourquoi, l’été dernier, à Washington, nous nous sommes joints aux dirigeants d’AWS, de Google, d’IBM, d’Oracle et de Salesforce pour nous engager conjointement à adopter des technologies qui favorisent l’interopérabilité des données de santé. Or, nous savons tous que FHIR n’est pas magique. Pour que la libération des données sur la santé devienne une réalité, les développeurs et les autres parties prenantes devront travailler ensemble, et c’est pourquoi des événements communautaires comme les HL7 FHIR DevDays sont si importants. Ils nous permettent d’essayer de nouvelles idées dans le code et de discuter de divers domaines, des principes bases de FHIR à son utilisation avec les appareils médicaux, l’imagerie, la recherche, la sécurité, la protection des données personnelles et l’autonomisation des patients.

L’été 2019 pourrait bien être l’année de la maturité pour la norme FHIR, avec sa nouvelle version appelée « FHIR release 4 » (R4) qui sera plus largement adoptée, les nouvelles mises à jour de produits de Microsoft et les nouvelles politiques d’interopérabilité du gouvernement américain qui encourageront le secteur à adopter plus largement la FHIR.

La nouvelle norme FHIR progresse rapidement

Les développeurs du secteur de la santé peuvent s’appuyer en toute confiance sur la norme FHIR R4 dans le sens où elle aidera à connecter les personnes, les données et les systèmes. La R4 est la première version « normative », ce qui signifie qu’elle fait officiellement partie de la future spécification, de sorte que toutes les versions futures seront rétrocompatibles.

Microsoft ajoute des fonctionnalités FHIR à Azure

Microsoft tire parti des avantages de l’interopérabilité des données de santé avec FHIR. Aujourd’hui, nous sommes ravis d’annoncer que notre serveur open source FHIR pour Azure, disponible dès maintenant, prendra en charge la norme FHIR R4.

Nous avons ajouté un nouveau fournisseur de persistance des données au serveur open source FHIR pour Azure. Le nouveau fournisseur de persistance SQL permet aux développeurs de configurer leur instance de serveur FHIR pour utiliser soit une couche de persistance soutenue par Azure Cosmos DB, soit une couche de persistance utilisant une base de données SQL, telle que la base de données Azure SQL Database. Cela permet aux clients de gérer plus aisément leurs applications de santé en ajoutant des fonctionnalités supplémentaires pour leur fournisseur SQL préféré. Cette solution permettra d’étendre la capacité d’un serveur FHIR dans Azure pour prendre en charge les principales charges de travail métier grâce à de nouvelles fonctionnalités telles que les requêtes et les transactions chaînées.

Écosystème croissant de clients et de partenaires

Notre API Azure pour FHIR dispose déjà d’un vaste écosystème de partenaires et de clients utilisant la préversion du service pour centraliser des données disparates.

Northwell Health, le plus grand employeur de l’État de New York avec 23 hôpitaux et 700 cabinets, utilise l’API Azure pour FHIR afin d’intégrer l’interopérabilité dans sa solution de flux de données et de réduire le nombre de jours de soins supplémentaires pour les patients. Cela garantit que le patient ne reste que pour la période requise pour les soins cliniques et qu’il n’y a pas d’autres raisons non cliniques pour retarder sa sortie.

Notre implémentation open source du serveur FHIR pour Azure crée déjà une boucle de commentaires plus étroite avec les développeurs et les partenaires de nos produits qui ont rapidement créé des produits et services novateurs au-dessus de ce projet open source.

Darena Solutions a utilisé le serveur open source FHIR pour Azure afin de développer son application Blue Button avec un système de gestion de contenu (CMS) appelé BlueButtonPRO. Cela permettra aux patients d’importer leurs données depuis le CMS (via Blue Button). Plus important encore, elle offre aux patients un moyen simple et sécurisé de télécharger, de consulter, de gérer et de partager des données de santé à partir de tous les portails FHIR auxquels ils ont accès.

Proposition de stratégie informatique de santé américaine en vue de l’adoption de FHIR

La conférence DevDays fait également suite à la décision du gouvernement américain d’améliorer l’interopérabilité des données de santé dans le cadre du 21st Century Cures Act, qui inclut l’utilisation de la norme FHIR.

Microsoft prend en charge les règles proposées dans le but de réduire les obstacles à l’interopérabilité, car nous sommes convaincus que le résultat sera bien adapté aux patients. Avec l'interopérabilité et le flux continu des données de santé, le consommateur est mieux informé et plus autonome. Nous pensons que le secteur de la santé répondra avec une efficacité accrue, de meilleurs soins et des économies de coûts.

Nous sommes à un moment charnière pour l’interopérabilité des données de santé, dans laquelle l’ensemble du développement ascendant de la communauté FHIR répond à une décision politique descendante au niveau fédéral.

Interopérabilité des données de santé chez Microsoft

L’intégration des données de santé dans nos plateformes est un engagement de grande ampleur pour Microsoft, et l’utilisation de FHIR avec Azure n’est qu’un début. À présent que FHIR est intégré au cœur d’Azure, le cloud Microsoft utilise le mode FHIR natif en tant que langage de traitement des données d’intégrité, car nous prévoyons que tous nos services héritent de cette capacité.

Les soins de santé, présents et futurs, exigeront une perspective large et une résolution créative et collaborative des problèmes. Pour l’avenir, Microsoft entend poursuivre un dialogue ouvert et collaboratif avec le secteur et la communauté, depuis les FHIR DevDays jusqu’aux sites de nos clients et partenaires.

La FHIR fait partie de l’avenir de nos soins de santé, et les FHIR DevDays sont l’événement idéal pour découvrir et prendre en main cette norme.