Série sur le développement low-code : moderniser votre avenir IoT avec Azure et Microsoft Power Platform

Publié le 10 mai, 2021

Product Marketing Manager

Déverrouiller l’avenir d’Azure IoT via Power Platform

En 2021, chaque mois, un article de blog mensuel couvrira le webinaire du mois en lien avec le développement d’applications low-code (LCAD) sur une solution Azure. Le développement d’applications low-code sur Azure est une solution permettant de démontrer les fonctionnalités de développement robustes de l’intégration de Microsoft Power Apps low-code et des produits Azure que vous connaissez peut-être.  

Le webinaire de ce mois-ci s’intitule « Déverrouiller l’avenir d’Azure IoT via Power Platform ». Dans cet article de blog, je récapitule brièvement ce qu’est le développement d’applications low-code (LCAD) sur Azure, je donne une vue d’ensemble de l’IoT sur Azure et Azure Functions, je montre comment extraire une fonction Azure dans Power Automate et comment intégrer votre flux Power Automate dans Power Apps.

Qu’est-ce que le développement d’applications low-code (LCAD) sur Azure ? 

Le développement d’applications low-code (LCAD)sur Azure a été créé pour aider les développeurs à générer des applications métier plus rapidement avec moins de code. L’utilisation de Microsoft Power Platform, et plus particulièrement de Power Apps, aide les développeurs à mettre à l’échelle et à étendre leurs applications Power Apps avec les services Azure. Par exemple, un développeur professionnel qui travaille pour une entreprise de fabrication doit créer une application métier qui aide les employés de l’entrepôt à suivre les stocks entrants. Pour créer, tester et déployer cette application, cela nécessiterait plusieurs mois. En utilisant Power Apps, la création peut prendre quelques heures uniquement, ce qui permet d'économiser du temps et des ressources. 

Cependant, partons de l’hypothèse que les employés de l’entrepôt souhaitent que l’application passe automatiquement des commandes d’approvisionnement en stock supplémentaire lorsque le stock actuel atteint un niveau bas déterminé. Auparavant, l’équipe de développement devait dépenser beaucoup d’énergie à retravailler leur itération d’application précédente. Avec l’intégration de Power Apps et d’Azure, un développeur professionnel peut créer une API dans Visual Studio Code, la publier sur son portail Azure et l’exporter vers Power Apps, en l’intégrant à son application en tant que connecteur personnalisé.

Ensuite, cette même API est réutilisable indéfiniment dans le studio Power Apps pour une utilisation future avec d’autres applications, ce qui permet à l’entreprise et aux développeurs de gagner du temps et des ressources.

IoT sur Azure et Azure Functions

Ce webinaire montre comment utiliser Azure IoT Hub et Power Apps pour contrôler un appareil IoT. Pour commencer, il faut écrire le code dans Azure IoT Hub afin d’envoyer des commandes directement à votre appareil IoT. Dans ce webinaire, Samuel a écrit en Node pour Azure IoT Hub et a écrit deux commandes de base pour allumer/éteindre le ventilateur.

Les commandes sont envoyées via le code dans Azure IoT Hub et l’exécution s’effectue d’abord localement. Une fois que la bonne exécution a été testée et vérifiée, la question suivante est de savoir comment appeler rapidement l’API depuis n’importe où dans le monde ? La solution consiste à créer un flow dans Power Automate et à connecter ce flow à Power Apps, qui fera office de tableau de bord complet contrôlant l’appareil IoT partout dans le monde. Pour accomplir cette tâche, vous devez d’abord créer une fonction Azure, qui sera ensuite extraite dans Power Automate à l’aide d’une fonction Get créant le flux.

Une fois que vous avez créé la fonction Azure, exécutez-la et testez-la localement, puis testez les états (éteint/allumé) via l’URL de la fonction Azure. Pour créer un déclencheur pour la fonction Azure, dans le cas présent un flux Power Automate, vous devez créer un groupe de ressources Azure pour vérifier la fonction Azure et tester ses fonctionnalités locales. Si le test échoue, il est possible que vous n’ayez pas créé ou que vous ne disposiez pas d’un jeton d’accès pour l’appareil IoT. Pour connecter un appareil, IoT ou autre, au cloud, vous devez disposer d’un jeton d’accès.

Dans le webinaire, Samuel a ajouté deux paramètres d’application à sa fonction pour les deux commandes (allumer/éteindre). Après l’ajout de ces jetons d’accès et l’ajustement des paramètres de l’appareil IoT, Samuel a pu exécuter correctement sa fonction Azure.

Fonction Azure automatisée avec Power Automate

Après avoir créé la fonction Azure, vous pouvez créer votre flux Power Automate pour commencer à créer votre tableau de bord accessible mondialement afin d’exploiter votre appareil IoT. Samuel commence par créer un framework Power Automate de base, puis le flux, et montre comment tester le flux une fois l’opération terminée. Il commence par une requête HTTP et implémente une commande Get. À partir de là, il s’agit d’un processus simple pour tester et faire en sorte que l’appareil IoT fonctionne.

Flux Power Automate dans Power Apps

Après avoir créé votre flux Power Automate, vous développez une interface utilisateur simple pour allumer ou éteindre le ventilateur. Pour ce faire, créez une application Power Apps de type canevas et importez le flux Power Automate dans l’application.

Pour commencer, créez une application de canevas vide et nommez-la. Dans le ruban Power Apps, sélectionnez Bouton et choisissez la source du bouton, en sélectionnant Power Automate et Ajouter un flux. Sélectionnez le flux connecté à l’appareil Azure IoT : son nom doit être indiqué dans le menu de sélection. Si tout fonctionne correctement, votre appareil IoT s’allume. Dans le webinaire, Samuel manque de temps. Il crée donc un nouveau flux Power Automate qu’il importe dans l’application de canevas.

En savoir plus