Passer la navigation

KubeCon North America 2018 : Serverless Kubernetes et innovation menée par la communauté !

Publié le 11 décembre, 2018

Corporate Vice President, Azure Compute

Bienvenue à KubeCon North America 2018, et bienvenue à Seattle. C’est fantastique de pouvoir vous accueillir dans ma ville natale, là où Kubernetes a vu le jour. C’est ici qu’il y a à peine cinq ans, Joe, Craig et moi avons eu nos premières et élaboré les premières démos qui ont donné naissance à un projet et à une communauté extraordinaires. Je suis honoré que vous tous ayez choisi, au fil des années, d’investir votre temps, votre énergie et votre enthousiasme dans Kubernetes. Qu’il s’agisse de votre première KubeCon ou que vous nous ayez suivis depuis la première édition à San Francisco il y a quatre ans, soyez les bienvenus !

La conférence KubeCon est particulièrement excitante pour l’équipe Azure Kubernetes. L’année écoulée a été chargée et gratifiante. Azure Kubernetes Service (AKS) est le service qui a connu la croissance la plus rapide dans l’histoire du Calcul Azure. Ce fut mouvementé ! KubeCon constitue une excellente occasion de rencontrer nos clients et les collaborateurs de la communauté pour célébrer tous ces accomplissements incroyables.

Pour Azure Kubernetes Service, nous avons commencé par nous interroger sur la façon de faciliter l’accès nos clients à Kubernetes. Par exemple, en confiant à Azure le soin de déployer, d’exploiter et de gérer les API Kubernetes, ainsi qu’en tirant parti des outils intégrés disponibles, Maersk a permis à ses ingénieurs et talents de se concentrer sur les aspects dont l’impact métier était le plus élevé. De même, en profitant de l’environnement d’exécution entièrement géré offert par AKS, Siemens Healthineers a pu raccourcir ses cycles de publication et concrétiser son approche de livraison continue souhaitée dans un cadre hautement réglementé. Bosch Software Innovations constitue encore un autre exemple exceptionnel. En utilisant les possibilités de supervision d’AKS avec leur solution de bâtiments connectés, Bosch Software Innovations parvient à simplifier la gestion de microservices mis en production selon différents cycles. 

Nous constatons que de plus en plus de clients Java portent leurs piles d’applications Java existantes vers AKS en y apportant peu ou pas de modifications. Ainsi, Xerox est parvenu à exécuter ses applications Java dans des conteneurs sans changement de code, ainsi qu’à automatiser l’intégration des clients grâce au chart Helm. En conséquence, pour leur plateforme de gestion de contenu DocuShare Flex, ils ont pu réduire le temps d’approvisionnement de 24 heures à moins de 10 minutes, accélérant ainsi les ventes et l’intégration des clients.

À propos d’Azure Kubernetes Service, il est formidable de voir de plus en plus de services Azure venir étayer Kubernetes. Ici, à l’occasion de la conférence KubeCon, nous annonçons la disponibilité générale d’Azure Monitor pour les conteneurs. L’équipe Azure Cognitive Services a également annoncé la mise en conteneur de ses API cognitives, permettant ainsi aux utilisateurs de tirer parti de technologies cognitives fondamentales localement, à la périphérie ou partout où leurs données résident. Pour l’équipe Azure Kubernetes, le mois a été particulièrement chargé, à commencer par l’annonce, à la KubeCon Shanghai, de la disponibilité d’AKS dans la région Azure Chine. Pas plus tard que la semaine dernière, à Las Vegas, nous avons annoncé la préversion publique des nœuds virtuels AKS qui, associés à Azure Container Instances (ACI), aident les clients à réaliser une infrastructure de conteneur sans serveur ainsi qu’à en tirer parti.

Mais honnêtement, le service que nous construisons n’est qu’un élément (bien que très important) de ce sur quoi nous travaillons en équipe. Tout aussi important est le travail que nous accomplissons au sein de la communauté open source afin de contribuer au développement de nouvelles solutions aux problèmes de nos clients. Avec l’aide de la communauté, notamment des cracs en infrastructure d’agent de stratégie ouverte, nous avons lancé un contrôleur de stratégie open source pour Kubernetes. Cet agent de stratégie qui s’installe partout sur des clusters Kubernetes, garantit aux entreprises que les développeurs créeront avec succès des systèmes fiables et compatibles. Nous annonçons également le projet open source Osiris qui permet une mise à l’échelle zéro efficace des conteneurs Kubernetes. Cette technologie peut alimenter des fonctions en tant que service ou tout paradigme de programmation nécessitant une montée en puissance rapide en réponse au trafic client.

Avec Docker, Bitnami, Hashicorp et d’autres, nous avons annoncé la spécification CNAB (Cloud Native Application Bundle). Il s’agit d’un nouveau package d’application distribuée qui combine Helm ou d’autres outils de configuration avec des images Docker pour fournir des applications cloud complètes qui s’installent automatiquement. Pour comprendre ce que la spécification CNAB peut faire pour vous, imaginez que vous puissiez distribuer aux participants à KubeCon une clé USB à partir de laquelle ils pourraient installer votre application complète. Enfin, nous célébrons l’adoption du projet Virtual Kubelet dans le bac à sable de la CNCF (Cloud Native Computing Foundation), tandis que nous continuons de coopérer avec VMWare, AWS, hyper.sh et d’autres membres de la communauté pour faire de Kubernetes sans nœud une réalité.

Dans le cadre de KubeCon Shanghai, j’ai livré mes réflexions sur Kubernetes sans serveur et l’évolution du développement cloud natif. Il s’agit d’un avenir guidé par notre mission « Kubernetes pour tous », qui implique de réduire la complexité des opérations Kubernetes en exécutant votre API dans AKS, ainsi que de développer Kubernetes « sans nœud » avec des nœuds virtuels. Cela implique également de travailler sur des outils tels que Draft et l’extension Kubernetes pour Visual Studio Code qui a été installée par près de 175 000 personnes, ce qui fait de Kubernetes une expérience plus intégrée et plus facile à utiliser.

À KubeCon North America, j’ôte ma casquette avant-gardiste pour évoquer plutôt le développement et la maintenance des clients Java, .NET, TypeScript et Python pour Kubernetes. Que vous souhaitiez parler de l’avenir du cloud computing ou de l’ajout de fonctionnalités telles que le réacheminement de port vers le client TypeScript, je serai à la conférence toute la semaine sur le stand Azure et dans le hall.

Pour expliquer Kubernetes, l’un de mes références favorites est le guide illustré de Kubernetes pour les enfants. Pour cette édition de KubeCon, je suis extrêmement heureux d’annoncer que Microsoft fait un don de l’image de Phippy et de tous vos favoris du livre à la CNCF (Cloud Native Computing Foundation). Pour marquer l’événement, nous partageons un deuxième épisode spécial du guide de Kubernetes pour les enfants. Vous y découvrirez les concepts de base de Kubernetes présentés sous un jour divertissant.

Que vous nous rejoigniez à KubeCon ou regardiez les débats de loin, nous avons d’excellentes ressources pour vous aider à démarrer avec Kubernetes, dont les meilleures pratiques récemment publiées que nous avons recueillies auprès de nos clients, et un webinaire que je partagerai sur la structuration du projet Kubernetes en production.

Bienvenu à Seattle !

--brendan