Disponibilité générale : Azure Red Hat OpenShift

Publié le 7 mai, 2019

Corporate Vice President, Azure Compute

Lors du Red Hat Summit 2018, j’ai eu le plaisir de travailler avec Scott Guthrie pour faire la démonstration d’OpenShift managé sur Azure, que nous étions en train de créer sur la plateforme Azure en partenariat avec Red Hat. Ici au Red Hat Summit 2019, je suis très heureux de pouvoir vous annoncer que le fruit de cette collaboration est en disponibilité générale. Les entreprises peuvent donc désormais utiliser OpenShift pour leurs charges de travail en production les plus critiques en sachant que Red Hat et Microsoft garantissent ce service et garantissent sa réussite.

La force de ce partenariat repose sur la fondation que représente notre soutien commun au projet Red Hat Enterprise Linux. Les connaissances accumulées dans le cadre de ce projet démontrent clairement la valeur ajoutée côté client que nous pouvons offrir aux entreprises en travaillant en commun. C’est aussi une démonstration évidente de tout le potentiel de l’open source, qui permet à nos clients d’aller encore plus loin. Lorsque vous exécutez vos applications sur Azure Red Hat OpenShift, que vous ayez besoin de support pour les composants OpenShift sur le cluster ou pour l’infrastructure sous-jacente, vous savez que vous travaillez avec une équipe de support unique composée d’experts Red Hat et Microsoft travaillant ensemble pour comprendre et accélérer la transformation numérique de votre entreprise. De même, vous pouvez travailler en sachant que pour le matériel comme pour le logiciel, le service fonctionne de façon robuste et conforme et assure la sécurité et la confidentialité des données de l’entreprise et des données des utilisateurs.

Azure Red Hat OpenShift : actualisation

Si vous avez manqué l’annonce au sommet de l’an dernier, Azure Red Hat OpenShift est une implémentation complètement managée de Red Hat OpenShift, étroitement intégrée au plan de contrôle Azure. Vous pouvez donc créer des clusters dans le portail Azure, via les outils de ligne de commande Azure ou créer votre code personnalisé via les SDK des différents langages de programmation. Ceci facilite aussi l’intégration transparente de la création, de la mise à l’échelle, de la mise à niveau et de la suppression des clusters dans vos outils et dans les pipelines CI/CD.

Azure Red Hat OpenShift est une solution unique dans le cloud public et qui offre le meilleur d’OpenShift avec une gestion et un support proactif 24 h/24 et 7 j/7, aussi bien de Microsoft que de Red Hat. Avec la disponibilité générale de ce service, c’est le moment idéal pour découvrir comment la combinaison de Microsoft et de Red Hat peut contribuer à l’agilité et à la fiabilité du développement des logiciels professionnels, tout en restant dans les limites des exigences fixées par les logiciels d’entreprise.

Gestion et intégration simples

Comme il s’agit d’un service complètement managé, vous n’avez pas de machines virtuelles à gérer. L’application des correctifs, la mise à niveau, la réparation et la récupération après sinistre sont gérées pour vous et font partie du service. Ce type de gestion libère les équipes DevOps et elles peuvent se concentrer sur le fonctionnement de vos applications sans avoir à se soucier de l’infrastructure sous-jacente. De même, les technologies de sécurité centrales comme Azure Active Directory sont automatiquement intégrées au plan de contrôle OpenShift Kubernetes, afin que toutes les stratégies de l’entreprise autour de l’accès à deux facteurs, de la géolocalisation et autres soient automatiquement appliquées aux personnes qui déploient et gèrent le logiciel dans votre cluster.

Enfin, comme nous comprenons que maîtriser le cloud prend du temps, Azure Red Hat OpenShift s’intègre facilement aux réseaux virtuels existants. Vous bénéficiez donc d’une connectivité à l’infrastructure basée sur les machines virtuelles qui n’est pas passée dans les conteneurs, aux services Azure qui assurent la prise en charge des points de terminaison de service de réseau virtuel via ExpressRoute et aux connexions VPN aux bases de données exécutées en local.

Et ensuite ?

Mais tout comme Kubernetes ou la maîtrise de l’outil cloud, Azure Red Hat OpenShift est un projet, et pas simplement un objectif. Au-delà de la disponibilité générale du service, nos équipes travaillent à ajouter d’autres fonctionnalités, comme les clusters privés, le chiffrement au repos avec votre propre clé (BYOK), la rotation des certificats, l’intégration des conteneurs Windows Server, et bien plus encore. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires via UserVoice.

Si tout cela vous paraît intéressant (et ça l’est !), consultez les ressources suivantes :